WRC - Monte-Carlo : Neuville prend les devants

ES1 : Malijai - Puimichel (17,47 km)
Déjà meilleur temps du shakedown, la veille, Sébastien Ogier a confirmé qu'il était déjà très à l'aise au volant de sa nouvelle voiture en se montrant également le plus rapide lors de la première spéciale de ce rallye inaugural de Monte-Carlo et de la saison, ce jeudi entre Malijai et Puimichel (17,47 km). Malgré un mauvais départ, à l'entendre, le pilote français passé chez Toyota après le retrait de Citröen a devancé tous ses concurrents, et en premier lieu le tenant du titre Ott Tänak. L'Estonien, qui pilote désormais, lui, une Hyundai, termine deuxième à près de deux secondes de son rival. Le Britannique Elfyn Evans, coéquipier d'Ogier chez Toyota, complète le podium de cette ES1, à 1”9 du Gapençais. Le nonuple champion du monde Sébastien Lob (Hyundai), qui se plaignait après-coup de la qualité de la route (« Il y a déjà beaucoup de terre sur la route et c’est très glissant pour être honnête »), a dû se contenter de la sixième place, à plus de 10 secondes de son compatriote. « Je pense que ce fut l’une des spéciales les plus faciles du week-end . C’était vraiment sec et nous pouvons nous attendre à des conditions plus difficiles dans la prochaine. La fin de la spéciale a été meilleure pour nous même si les pneus bougeaient beaucoup. J’étais plus hésitant sur le début », analysait de son côté le premier leader de l'épreuve.

ES2 : Bayons - Béziers (25,49 km)
Thierry Neuville (Hyundai) en boulet de canon. Seulement quatrième de la première spéciale, un peu plus tôt déjà de nuit, le Belge a fait très fort sur l'ES2, jeudi soir entre Bayons et Béziers (25,49 km), en signant le temps scratch avec plus de 25 secondes sur Sébastien Ogier (Toyota). Le Gapençais est arrivé deuxième de cette ES2 survolée par Neuville, pourtant chaussé des mêmes pneus que ses concurrents. « J’ai essayé de ne prendre aucun risque, je suis content de mon choix de pneus », se félicitait le nouveau leader. Le pilote belge rejoint chez Hyundai à l'intersaison par le champion du monde Ott Tänak a fait la différence sur la dernière partie du parcours et portion la plus glacée de cette spéciale. Neuville prend du même coup les commandes du classement et termine la première journée en tête, avec 19 secondes d'avance sur le septuple vainqueur sortant à Monte-Carlo et 25 sur son coéquipier estonien, troisième de cette ES2. « Nous n’avons pris aucun risque et nous aurions pu aller plus vite, mais ce n’est que le début », tenait toutefois à noter le dauphin du Belge. Dernier vainqueur avant que son compatriote décide d'enchaîner les succès sur ses terres, Sébastien Loeb, sceptique après-coup quant à son choix de pneumatiques (« Je ne sais pas si c’était le meilleur choix de pneus mais bon, nous sommes ici et nous verrons demain »), a encore perdu du terrain. Cinquième de ce chrono réintroduit en 2017 et 2018, l'Alsacien, cinquième, accuse déjà 51 secondes de retard sur le premier.

RALLYE - WRC / MONTE-CARLO
Classement après l'ES2 - Jeudi 23 janvier 2020
1- T.Neuville - N.Gilsoul (BEL-BEL, Hyundai), en 16'23”7
2- S.Ogier - J.Ingrassia (FRA-FRA, Toyota), à 19”1
3- O.Tänak - M.Järvejoa (EST-EST, Hyundai), à 25”1
4- E.Evans - S.Martin (GBR-GBR, Toyota), à 25”4

5- S.Loeb - D.Elena (FRA-MON, Hyundai), à 51”
...

Vainqueurs des spéciales
Ogier : 1 (ES1)
Neuville : 1 (ES2)