WRC - Monte-Carlo : Huitième victoire pour Sébastien Loeb !



Sébastien Loeb entre un peu plus dans l’histoire du WRC ! Après avoir profité d’une crevaison de Sébastien Ogier pour reprendre la tête de l’épreuve, l’Alsacien a abordé la toute dernière spéciale avec une petite marge… qui s’est finalement agrandie avant même son départ. En effet, le Gapençais a anticipé de peu son départ et a été immédiatement pénalisé de dix secondes. Malgré tout, Sébastien Ogier a tout donné sur ces 14,26 derniers kilomètres de l’épreuve mais échoue au final à 10’’5 de Sébastien Loeb. Pour sa première au sein de l’équipe Ford M-Sport et sa première avec Isabelle Galmiche à ses côtés, le nonuple champion du monde signe une huitième victoire sur le Rallye Monte-Carlo et devient le pilote le plus âgé à remporter une manche du championnat du monde. Il revient ainsi à hauteur de Sébastien Ogier au palmarès de l’épreuve. Craig Breen complète le podium alors que Kalle Rovanperä, grâce au meilleur temps sur cette spéciale, empoche cinq points bonus au championnat. Le Finlandais mène ainsi la course des pilotes qui joueront le titre sur l’ensemble de la saison, contrairement aux deux Français.

ES16 - La Penne-Collongues 2 (19,37km) : Ogier victime d’une crevaison, Loeb reprend la tête


L’édition 2022 du Rallye Monte-Carlo n’est absolument pas jouée ! Alors que Sébastien Ogier menait grand train depuis ce samedi, le Gapençais a perdu gros dans l’avant-dernière spéciale. Alors qu’il semblait assurer sa première place au classement général, le pilote Toyota a été victime d’une crevaison au niveau de la roue avant-gauche dans la deuxième moitié du parcours. Terminant ainsi la spéciale, Sébastien Ogier a lâché pas moins de 34 secondes à un Sébastien Loeb qui s’est offert un sixième temps scratch ce week-end. Lancé au début du secteur chronométré avec une avance de 20 secondes sur l’Alsacien, le champion du monde en titre va aborder la Power Stage avec un retard de neuf secondes et demie. De quoi redonner un peu plus d’intérêt à cette ultime spéciale qui offrira également des points au championnat. C’est dans cette optique que la plupart des pilotes ont un peu levé le pied… sauf Gus Greensmith et Takamoto Katsuta, qui complètent le Top 3 de la spéciale. Sébastien Ogier aura donc un peu plus de quatorze kilomètres pour cravacher et essayer d’arracher une neuvième victoire sur le Monte-Carlo.


ES15 - Briançonnet-Entrevaux 1 (14,26km) : Neuville prend ses marques, Ogier creuse à nouveau


Thierry Neuville compte bien jouer les points de la Power Stage ! A l’occasion du premier passage sur le secteur chronométré de 14,26km tracé entre Briançonnet et Entrevaux, le Belge a fait fi de ses soucis avec la Hyundai i20 N pour signer son premier temps scratch du week-end. « J’ai le différentiel qui glisse beaucoup. J’ai un problème avec mon différentiel arrière et, quand c’est plat, tout va bien. Mais, dès lors qu’il y a des bosses, j’ai beaucoup de patinage, a confié le Belge peu après l'arrivée. J’espère marquer quelques points lors de la Power Stage mais ça pourrait ne pas être aussi facile. » Cette antépénultième spéciale du rallye a permis à Sébastien Ogier de reprendre un peu le large sur Sébastien Loeb. Auteur du deuxième temps, le Gapençais reprend un peu moins de cinq secondes à l’Alsacien, qui pointe désormais à quasiment 25 secondes de son compatriote. Alors que le givre s'est invité sur la fin du parcours, Sébastien Loeb n'a pas caché avoir eu l'impression d'être « garé » et d'avoir manqué de confiance avant d'atteindre la ligne d'arrivée. Craig Breen, quatrième de la spéciale derrière Takamoto Katsuta, assure un peu plus sa troisième place. Une spéciale qui a vu les malheurs d’Elfyn Evans se poursuivre puisque le Gallois a été victime d’une crevaison, perdant plus de deux minutes dans la manœuvre.


ES14 - La Penne-Collongues 1 (19,37km) : Loeb reprend un peu de terrain sur Ogier


Le duel entre Sébastien Ogier et Sébastien Loeb reste à couteaux tirés ! Si les candidats au titre en fin de saison ont opté pour la prudence et l’économie afin d’avoir les pneus en meilleure forme possible pour la Power Stage en fin de matinée, les deux pilotes tricolores ont poursuivi leur bataille. Après avoir perdu pied sur le dernier secteur chronométré ce samedi, Sébastien Loeb a entamé la journée en mode attaque pour aller chercher le meilleur temps de ce 14eme secteur chronométré. « C’était une bonne spéciale, mais c’est difficile de garder un bon rythme », a confié l’Alsacien peu après l’arrivée. Sébastien Ogier, de son côté, n’est pas en reste mais a fait mieux que limiter la casse. Le champion du monde en titre n’a, en effet, concédé qu’un peu plus d’une seconde à son rival, avec l’écart qui est désormais à 20 secondes au classement général. Solide troisième, Craig Breen maintient Kalle Rovanperä à 40 secondes quand Gus Greensmith complète le Top 5 devant le dernier survivant chez Hyundai, Thierry Neuville. En effet, alors qu’Ott Tänak a mis un terme à son Monte-Carlo ce samedi, Oliver Solberg a fait de même. Le Suédois et son coéquipier Elliott Edmondson ont jeté l’éponge, ne se sentant pas bien après avoir respiré de la fumée issue de leur voiture à plusieurs reprises depuis le début de l’épreuve.

RALLYE - WRC / MONTE-CARLO
Classement final - Dimanche 23 janvier 2022
1- Sébastien Loeb - Isabelle Galmiche (FRA-FRA/Ford M-Sport) en 3h00’32’’8
2- Sébastien Ogier - Benjamin Veillas (FRA-FRA/Toyota) à 10’’5
3- Craig Breen - Paul Nagle (IRL-IRL/Ford M-Sport) à 1’39’’8
4- Kalle Rovanperä - Jonne Halttunen (FIN-FIN/Toyota) à 2’16’’2
5- Gus Greensmith - Jonas Andersson (GBR-SUE/Ford M-Sport) à 6’33’’5


Vainqueurs de spéciales
Ogier : 5 (ES1, ES2, ES8, ES10, ES11)
Loeb : 6 (ES3, ES4, ES5, ES6, ES14, ES16)
Greensmith : 1 (ES7)
Evans : 1 (ES9)
Rovanperä : 3 (ES12, ES13, ES17)
Neuville : 1 (ES15)

Classement du championnat du monde pilotes après 1 rallye (sur 13)
1- Sébastien Loeb (FRA/Ford M-Sport) 27 points
2- Sébastien Ogier (FRA/Toyota) 19
3- Kalle Rovanperä (FIN/Toyota) 17
4- Craig Breen (IRL/Ford M-Sport) 15
5- Thierry Neuville (BEL/Hyundai) 11

>