WRC : La saison 2022 pourrait être indécise, selon Elfyn Evans

Elfyn Evans fait preuve d’une grande prudence. Deuxième du championnat du monde des rallyes (WRC) derrière Sébastien Ogier, le Gallois pourrait faire office de favori pour la couronne mondiale en l’absence du Gapençais. Si ce dernier sera bien présent au départ du Monte-Carlo le 20 janvier prochain, l’octuple champion du monde ne va pas repartir pour une saison complète, souhaitant passer plus de temps avec sa famille et n’ayant jamais caché son intérêt pour l’endurance. Considérant que la concurrence sera tout aussi forte que précédemment, Elfyn Evans assure que « le championnat restera très ouvert la saison prochaine ». « Il y a beaucoup de pilotes rapides qui restent difficiles à battre et il est évident que la nouvelle règlementation hybride apporte beaucoup d’inconnues », a déclaré le Gallois dans des propos recueillis par le magazine Autosport.


Evans : « Difficile de s’imposer même en ayant la meilleure voiture »


La saison 2022 va, en effet, voir les Rally1, nouvelle génération de voitures hybrides, faire leurs débuts. Un pas dans l’inconnu qui, selon Elfyn Evans, pourrait rebattre les cartes. « Ce pourrait être difficile de s’imposer même en ayant la meilleure voiture, a ajouté le Gallois. Nous verrons bien ce que ça donnera la saison prochaine. » A 32 ans, Elfyn Evans sera le pilote le plus ancien et le plus expérimenté au sein de l’écurie Toyota mais, assurant que le constructeur japonais se montre équitable envers tous ses équipages, le natif de Dolgellau assure qu’il n’aura pas d’avantage particulier face à Kalle Rovanperä. « Il n’y a pas plus d’importance donnée à un pilote par rapport aux autres et je pense que c’est la meilleure chose à faire, a-t-il ajouté. Nous nous entendons tous très bien. » De plus, le Gallois considère que l’implication, même partielle, de Sébastien Ogier sera un argument de plus pour Toyota.

>