Les replays qui ont marqué l'histoire de la FA Cup

Tottenham – Manchester City (finale 1981) : 1-1, 3-2


Une compétition peut avoir 100 ans et continuer à innover. Un événement inédit a eu lieu lors de la 100eme finale de l'histoire de la FA Cup. Pour la première fois, un replay allait être joué à Wembley. Après le nul initial entre Tottenham et Manchester City le 9 mai 1981, les deux équipes se sont retrouvées cinq jours plus tard dans l'antre de la sélection anglaise. 92 000 spectateurs ont assisté à la victoire des Spurs dans un match à rebondissements. Le défenseur argentin Ricardo Villa a ouvert le score pour Tottenham mais Steve MacKenzie a égalisé avant le quart d'heure de jeu et Kevin Reeves donnait l'avantage aux Skyblues sur penalty au retour des vestiaires. Pour permettre à Tottenham de remporter sa sixième coupe d'Angleterre, Gareth Crooks a remis les deux formations à égalité puis Ricardo Villa a réalisé le doublé. Et quel but ! Sa chevauchée fantastique a été élu plus beau but inscrit à Wembley au XXeme siècle. Quel anniversaire !

Hereford – Newcastle (3eme tour 1972) : 2-2, 2-1


La plus grande surprise de l'histoire de la FA Cup a eu lieu lors d'un match d'appui au 3eme tour. Hereford, club de cinquième division, a surpris Newcastle, une formation de l'élite lors de l'édition 1972. Un véritable exploit. Le club de Southern Football League avait fait sensation en accrochant les Magpies à St James Park (2-2). Mais la suite a été encore plus folle. Le match d'appui a été repoussé à trois reprises. Quand il a finalement eu lieu, la pelouse du Edgar Street Stadium était désastreuse et les tribunes pleines à ras bord. Le pensionnaire de première division pensait avoir fait le plus dur avec l'ouverture du score de Malcolm Macdonald à la 82eme minute. Mais trois minutes plus tard, Ronnie Radford a égalisé d'une frappe de 27 mètres pleine lucarne. Un but pour l'histoire qui a provoqué une invasion du terrain. Quand la rencontre a pu reprendre, les deux équipes ont eu besoin d'une prolongation pour se départager. Et c'est le nouvel entrant Ricky George qui a marqué le but de l'improbable qualification à la 103eme minute.
 

Arsenal – Liverpool (demi-finale 1980) : 0-0, 1-1, 1-1 , 1-0


A une époque plusieurs replays pouvaient avoir lieu lors d'un même tour de FA Cup. Tant qu'il n'y avait pas de vainqueur, les équipes s'affrontaient. Cette règle a notamment rendu possible une incroyable demi-finale entre Arsenal et Liverpool. Quatre matchs dans trois stades différents en 20 jours ont été nécessaires pour décider de la future victime de West Ham en finale. Arsenal a obtenu cette place dans l'histoire en s'imposant 1-0 grâce à un but de Brian Talbot à Highfield Road le 1er mai 1990. Avant ce dénouement en faveur des Gunners, les deux formations avaient fait 0-0 à Hilsborough le 12 avril, puis deux fois 1-1 à Villa Park. Un marathon qui a tenu en haleine tout le royaume. 11 ans plus tard, un Arsenal-Leeds joué en quatre matchs obligera la Fédération anglaise à changer ses règles en limitant le nombre de replay.

Manchester United – Crystal Palace (finale 1990) : 3-3, 1-0


Si Alex Ferguson a dirigé Manchester United pendant près de 30 ans, c'est en partie grâce à une victoire lors d'un replay de FA Cup. En finale de l'édition 1990, l'Ecossais a remporté son premier titre à la tête des Red Devils. Celui qui a certainement sauvé sa tête. Avant la victoire des Mancuniens en deux matchs sur Crystal Palace, l'ancien entraîneur d'Aberdeen était menacé après trois premières saisons sans succès. Le premier match organisé à Wembley le 12 mai 1990 s'est terminé sur l'incroyable score de 3-3. Cinq jours plus tard, le match d'appui est remporté par United grâce à un but de Lee Martin. Avant ce but victorieux, le défenseur de 21 ans avait peu été utilisé car Ferguson doutait de lui. Un changement d'avis qui a peut-être sauvé sa carrière.

Manchester United – Arsenal (demi-finale 1999) : 0-0, 2-1


Le triplé réalisé en 1999 par Manchester United a marqué l'histoire du football anglais. Mais pour le rendre possible, un replay haletant en demi-finale de la FA Cup a dû avoir lieu. Les Red Devils ont eu besoin de deux matchs et d'une incroyable inspiration de Ryan Giggs pour venir à bout d'Arsenal. Après un triste 0-0 le 12 avril 1999, un spectacle incroyable a été offert aux spectateurs de Villa Park trois jours plus tard. David Beckham a ouvert le score dans le premier quart d'heure, mais Dennis Bergkamp a égalisé en seconde période. Après l'expulsion de Roy Keane, le Néerlandais a eu l'occasion de qualifier son équipe en tirant un penalty dans le temps additionnel de la seconde période. Sa tentative a été arrêtée sur sa gauche par Peter Schmeichel qui a envoyé les deux formations en prolongation. 20 minutes plus tard, Ryan Giggs a marqué le plus beau but de l'histoire de la compétition pour qualifier Manchester United en finale de la FA Cup et rendre un historique triplé possible.
 

Everton – Liverpool (Cinquième tour 1991) : 0-0, 4-4, 1-0


Un derby est toujours spécial. Mais quand il s'agit d'un replay au cinquième tour de la FA Cup, c'est encore plus vrai. Et le duel entre Everton et Liverpool en 1991 est entré dans l'histoire de la rivalité entre les deux formations. Après un 0-0, les deux formations se sont rendus coup pour coup dans un match d'appui légendaire. A Goodison Park, Liverpool a mené au score à quatre reprises. Mais Everton a égalisé à chaque fois. Un duel incroyable qui a finalement eu besoin d'un deuxième replay pour désigner son vainqueur. Mais avant la qualification d'Everton grâce à un but de Dave Watson, Kenny Dalglish a démissionné. Ce 4-4 a été le dernier match de l'entraîneur triple champion d'Angleterre sur le banc des Reds.