Toro Rosso : Un bilan contrasté pour Gasly, toujours amer suite à son passage chez Red Bull Racing

La saison 2019 a été particulière pour Pierre Gasly. Promu de la Scuderia Toro Rosso vers Red Bull Racing, le Rouennais n’a jamais eu l’opportunité de convaincre avec l’écurie de Milton Keynes avant d’être rétrogradé chez Toro Rosso. Au micro de RTL, Pierre Gasly est revenu sur cette première moitié de saison difficile. « C'était dur parce qu'on était à 80% du potentiel que l'on avait lors des douze premières courses. On est tous responsables dans l'équipe du manque de performance, assure le pilote tricolore dans un discours consensuel. Il y a certaines choses que j'aurais pu faire différemment et de leur côté, il y a beaucoup de choses qu'ils feraient différemment si l'on devait refaire l'histoire. Ça a été frustrant plus d'une fois et c'était important pour moi de bien finir la saison avec Toro Rosso. » Une première moitié de saison qui a fait peser des doutes sur la capacité de Pierre Gasly à briller en Formule 1 et qui, il le confirme, ont trop rapidement fait oublier ses performances avec l’écurie de Faenza en 2018. « Il y a eu énormément de critiques, et ce sont des choses qui remettent en cause ma carrière en monoplace, assure le pilote de 23 ans. Ma première saison chez Toro Rosso s'était bien passée, et ces six mois ont été suffisants pour tout remettre en cause. »

Gasly : « On m'a promis des choses qui n'ont pas été respectées »


Au sein de l’écurie Red Bull Racing, Pierre Gasly s’est frotté à une équipe intégralement tournée vers Max Verstappen, qui a remporté trois Grands Prix en 2019. Le Français assure avoir essayé d’obtenir des changements allant dans son sens mais avoir trouvé porte close. Il ajoute, dans un élan de franchise, que l’écurie basée à Milton Keynes n’a pas forcément joué le jeu. « Je voyais qu'il y avait des choses qui n'allaient pas chez Red Bull Racing, j'essayais de pousser pour qu'il y ait des changements, peut-être parfois trop, mais je suis quelqu'un de compétitif, je voulais tirer le maximum de performance et quand je vois qu'il y a des choses que l'on peut mieux faire, j'ai envie que ça bouge rapidement, assure le Rouennais au micro de RTL. Cela n'a pas été simple, je n'ai pas trouvé ça juste, on m'a promis des choses qui n'ont pas été respectées donc j'ai été déçu, ça a été blessant, mais j'ai voulu tout de suite montrer chez Toro Rosso que lorsque l'on me donne les armes, je peux avoir de bons résultats. »

Gasly émerveillé des résultats de Toro Rosso


Ces bons résultats, ça a surtout été le podium arraché au Brésil à l’issue d’une course absolument folle et d’un duel final remporté face à Lewis Hamilton. Une deuxième place qui a offert à Toro Rosso son deuxième podium en 2019 après celui signé en Allemagne par Daniil Kvyat. Des résultats d’ensemble qui ont forcé l’admiration de Pierre Gasly au vu de la place de l’écurie de Faenza dans l’échiquier de la F1. « J'ai fait avec ce qu'on m'a donné, je ne suis pas un magicien. La F1 est un sport d'équipe avant tout, c'est ce dont j'ai pu me rendre compte encore davantage en revenant chez Toro Rosso et en obtenant ces résultats avec une écurie de milieu de plateau, ajoute le pilote français. On a réussi à marquer des points régulièrement et à signer un podium, et avec tout le respect que j'ai pour l'équipe, c'est incroyable d'avoir de tels résultats avec le budget qui est le sien. Ces six premiers mois, j'ai tout donné avec les moyens qu'on m'a donnés, mais il y a des choses que Red Bull Racing aurait pu faire différemment. » Une leçon qu’il saura tirer pour l’avenir de sa carrière, qui pourrait une nouvelle fois passer par Milton Keynes.