Saison 2021 : Le circuit de Sakhir accueillera les essais de présaison

C’est désormais officiel, le début de la saison 2021 de Formule 1 sera retardé. Face à la crise sanitaire, la tenue du Grand Prix d’Australie à la date prévue du 21 mars n’est pas possible. En conséquence, c’est le Grand Prix de Bahreïn qui accueillera la première manche le 28 mars prochain. Toutefois, l’ensemble des écuries et des pilotes devront faire le déplacement à Sakhir avec deux semaines d’avance. Habituellement organisés sur le Circuit de Barcelone, dont la présence au calendrier 2021 a été officiellement confirmée récemment, les essais de présaison vont changer de localisation en amont de la première course de la saison. Après de longues tergiversations entre la FIA, la Formule 1 et les écuries, un accord a enfin pu être trouvé concernant le circuit qui accueillera les trois journées de préparation. En effet, alors que les écuries n’ont pu que faire évoluer leur châssis 2020 pour la saison 2021 et pour permettre des économies, il a été décidé de n’autoriser que trois journées d’essais avant de lancer les hostilités.

Bahreïn, un choix logique sur le plan logistique et économique


Du 12 au 14 mars prochain, les 20 pilotes pourront se faire une idée du potentiel de leurs nouvelles monoplaces sur le circuit de Sakhir, à Bahreïn. Un choix qui, sur le plan tant économique que logistique, fait sens car les écuries n’auront pas à déplacer tout leur matériel depuis leurs usines vers Barcelone puis vers le lieu de la première course. Il n’y aura qu’un seul voyage vers le Moyen-Orient pour les essais puis le premier Grand Prix. Plusieurs écuries étaient même favorables à l’idée d’organiser ces essais durant le week-end précédant la course mais, face à un cadre réglementaire strict à ce sujet et qui impose un minimum de dix jours entre les deux événements, McLaren s’y est opposé. En effet, l’écurie de Woking passant du moteur Renault au moteur Mercedes en 2021, ses ingénieurs ont souhaité avoir un maximum de temps pour étudier toutes les implications de ce changement. Un nouveau calendrier qui va donc imposer aux écuries d’avoir l’ensemble du matériel, notamment les châssis, prêts pour le début du mois de mars afin de permettre le transport vers Bahreïn.

>