Renault : Les responsabilités prises par Alain Prost n'ont pas amélioré la situation selon Helmut Marko

Helmut Marko ne semble pas regretter la séparation avec Renault. Le conseiller de la marque Red Bull pour tout ce qui touche au sport automobile est récemment revenu sur la collaboration longue de treize saisons entre l’écurie basée à Milton Keynes et le motoriste français. L’ancien pilote autrichien, toujours prêt à envoyer quelques piques, a donné son avis sur la nomination cette année d’Alain Prost dans un rôle de directeur non exécutif, proche de celui que le regretté Niki Lauda occupait au sein de la structure Mercedes. « Il y avait tellement de problèmes qu'ils ont nommé Alain Prost, mais ça n'a encore rien encore changé », a tonné Helmut Marko au sujet de cette arrivée dans un entretien accordé à Motorsport.com. Une déclaration qui ne devrait pas apaiser les relations entre les deux écuries, qui s’étaient séparées en mauvais termes.

Marko : « On ne peut pas faire les choses à moitié »


En treize saisons ensemble, Red Bull Racing et Renault ont remporté quatre titres mondiaux pilotes avec Sebastian Vettel, mais également les quatre titres constructeurs entre 2010 et 2013. Mais, selon Helmut Marko, tout n’a pas été parfait, notamment depuis l’introduction du moteur turbo hybride, au sujet duquel la marque française a connu des difficultés. « Nous avons connu des années très fructueuses avec Renault et des années très difficiles. C'est assez simple, vraiment, car au sommet, c'est comme ça que les gens pensent : on ne peut pas faire les choses à moitié, confie l’Autrichien qui remet en doute l’implication de Renault dans son projet F1. Cela s'applique également quand vous n'êtes pas complètement impliqué dans quelque chose, quand vous n'êtes pas pleinement engagé financièrement et que vous ne faites pas tout ce qui est en votre pouvoir. » Désormais allié à Honda, avec trois victoires pour Max Verstappen, Red Bull Racing semble retrouver de l’allant.