Nice pour accueillir le GP de France à partir de 2023 ?

panoramic
Après Paul-Ricard, direction Nice ? Le Grand Prix de France sera couru le week-end des 22-23-24 juillet, pour la dernière fois, sur le circuit du Castellet qui arrive en fin de contrat avec la prestigieuse épreuve. Interrogé par L’Equipe, le patron de la F1 Stefano Domenicali a fait savoir qu’il veut que la France reste une terre d’accueil de la F1 pour les prochaines années. De ce fait, il envisage de trouver une nouvelle piste pour organiser l’épreuve dans l’Hexagone. Et le dirigeant italien a déjà bien avancé sur le sujet. « Historiquement, la France est une nation importante du sport auto. Vous n'êtes sans doute pas au courant mais il y a un projet incroyable avec Nice, qui veut un Grand Prix. C'est génial parce que cela prouve que d'autres destinations dans votre pays s'intéressent à la F1. Nous allons nous pencher sur les dossiers et les étudier attentivement. Il y a d'autres choses qui pourraient arriver très prochainement. Tout ce que je peux vous dire, c'est que d'ici à fin juillet vous en saurez plus sur le futur de votre Grand Prix », a-t-il déclaré à ce sujet.

Estrosi y est favorable


Les premiers contacts ont déjà été établis entre les différents protagonistes. Le quotidien sportif ajoute que Stefano Domenicali a rencontré à l’occasion du Grand Prix de Monaco Christian Estrosi, maire de Nice, et Éric Boullier, directeur général du Grand Prix de France, pour évoquer cette éventualité. Contacté par Nice-Matin, Christian Estrosi, qui aurait donné son accord pour amener les monoplaces à « Nissa la bella », s’est félicité que sa ville soit citée. « Décidément, ces derniers temps Nice est au centre de tous les intérêts comme destination d’organisation des plus prestigieux événements sportifs », réagit-il en pensant à l’éventuel lieu d’arrivée du Tour de France 2024 et l’accueil, en ce moment même, des demi-finales du Top 14.

>