Mercedes : L’avenir d'Hamilton toujours incertain



A deux mois de l’ouverture de la saison 2022, la présence de Lewis Hamilton à Bahreïn reste incertaine. Silencieux depuis le Grand Prix d’Abu Dhabi en décembre dernier, qui l’a vu perdre le titre de champion du monde dans le dernier tour, le Britannique pourrait tourner le dos à la discipline. Si Mercedes a fini par accepter le résultat de la course et du championnat, la FIA a ouvert une enquête dont les conclusions sont attendues en amont du Grand Prix de Bahreïn 2022, du 18 au 20 mars prochains. Or, selon certaines indiscrétions, Mercedes aurait mis la pression sur la FIA pour obtenir le départ de Michael Masi. Ce dernier, directeur de course depuis le décès de Charlie Whiting en 2019, est jugé responsable de la polémique par ses décisions dans les derniers instants du Grand Prix d’Abu Dhabi. Récemment élu à la tête de la FIA en remplacement de Jean Todt, Mohammed Ben Sulayem s’est rendu ce mardi au quartier général de la F1, à Londres, pour y rencontrer Stefano Domenicali.


Domenicali et Ben Sulayem muets sur le sujet de leurs discussions


Les deux hommes forts de la Formule 1 ont ainsi pu échanger lors d’une réunion longue d’une heure. Mais, si le contenu de ces discussions n’a pas été rendu public, la presse anglaise laisse entendre que les échanges ont été « amicales et constructives ». Au travers d’un message publié sur Twitter, Stefano Domenicali s’est dit « ravi » d’avoir accueilli Mohammed Ben Sulayem et assuré qu’ils sont « engagés à faire avancer la discipline ». Mais tout laisse à penser que l’enquête actuellement en cours concernant les événements ayant eu lieu à Abu Dhabi a été évoquée entre les deux hommes et, notamment, l’avenir de Michael Masi. Une décision au sujet de l’Australien, et notamment de son départ du poste de directeur de course de la F1, pourrait convaincre un Lewis Hamilton visiblement désabusé de poursuivre sa carrière dans la discipline. A l’heure actuelle, l’incertitude plane sur l’avenir du Britannique, dont la présence lors de la présentation de la nouvelle monoplace de Mercedes le 18 février prochain n’a pas pu être confirmée par le constructeur allemand.

>