GP du Portugal (Essais libres 2) : Mercedes et Bottas conservent l'avantage



Si Valtteri Bottas a confirmé sa bonne forme sur le circuit de Portimão, qui accueille le Grand Prix du Portugal ce week-end, la deuxième séance d’essais libres n’a pas été de tout repos. Tout d’abord, les 20 pilotes ont dû se plier aux desiderata de Pirelli durant les 30 premières minutes, le manufacturier pneumatique italien ayant obtenu de la FIA que des prototypes en vue de la saison 2021 puisse être essayées au tout début de la séance. Mais, à peine un quart d’heure plus tard, après avoir signé le septième temps de la séance, Pierre Gasly a été contraint de garer son AlphaTauri en bord de piste, sa monoplace ayant pris feu. La direction de course a dû sortir le drapeau rouge et interrompre la séance pendant un quart d’heure pour évacuer en toute sécurité la voiture du Français. Mais la piste n’est pas restée praticable très longtemps.


Stroll encore dans un mauvais coup


En effet, alors qu’il tentait de doubler la Racing Point de Lance Stroll, Max Verstappen a plafonné dans la ligne droite des stands et a vu le Canadien fermer la porte sur lui au premier virage. L’accrochage entre les deux monoplaces est alors devenu inévitable. L’épave de la Racing Point devant être évacuée par un engin de levage, le drapeau rouge a été sorti une deuxième fois pour un peu moins de 20 minutes. Un incident qui a été classé sans suite par les commissaires. Dès lors, les pilotes ont pu commencer leur travail sur la gomme la plus tendre disponible ce week-end en vue des qualifications et de la course. A ce petit jeu, Valtteri Bottas s’est donc une nouvelle fois montré le plus fort (1’17’’940) pour devancer de quasiment six dixièmes de seconde Max Verstappen alors que Lando Norris complète le Top 3 devant Charles Leclerc au volant d’une Ferrari dont les évolutions apportées au Portugal semblent fonctionner, la sixième place de Sebastian Vettel juste derrière Carlos Sainz le confirmant. Plus discret, Lewis Hamilton n’a signé que le huitième temps loin derrière son coéquipier et juste devant Esteban Ocon. Romain Grosjean, pour sa part, n’a pu faire mieux que le 18eme temps à près de trois secondes de la meilleure marque.