GP du Brésil : Russell en pole, Mercedes à la fête



Ce week-end, l'avant dernier Grand-Prix de la saison de Formule 1 se tient au Brésil où la grille de départ est établie suite à une course sprint. Un exercice grandeur nature, bien différent des sessions de qualifications traditionnelles. Et cette épreuve ce samedi au circuit d'Interlagos nous a livré un spectacle absolument somptueux. A commencer par la surprise du chef, la première place obtenue par Kevin Magnussen (Haas) devant le champion du monde Max Verstappen (Red Bull). Deux pilotes qui boucleront pourtant le sprint éjectés du podium en dépit de leur privilège du départ.



Malgré son choix de revêtir des pneus medium, Max Verstappen a rapidement délogé le Danois de la première place. Ce dernier a même passé les 24 tours à tenter de résister tant bien que mal aux attaques de ses poursuivants qui l'ont doublé à tour de rôle, le repoussant jusqu'à la 8eme place à l'arrivée. Quant au Néerlandais, la fête n'a été que de courte durée. Déjà menacé au départ par George Russell (Mercedes), l'attaque du Britannique a fait office d'avertissement. Ce qui a semblé inéluctable a fini par se produire, le roi a cédé son fauteuil de leader, s'inclinant au 14eme tour face à la ténacité du pilote Mercedes.

Course catastrophe pour Ocon


Le champ libre devant lui, George Russell a alors réalisé le tour le plus rapide et donc logiquement accentué son avance en tête pour foncer droit vers la pole position de ce Grand-Prix du Brésil. Il domine nettement la concurrence formée par Carlos Sainz (Ferrari) et son coéquipier chez Mercedes, Lewis Hamilton, tous deux surclassant Max Verstappen, finalement 4eme de ce sprint. Un déclassement donc pour le Néerlandais, toutefois beaucoup moins impressionnant que celui vécu par Esteban Ocon (Alpine). Positionné au 6eme rang au départ, le Français a reculé jusqu'à la 18eme place ! Son compatriote Pierre Gasly a pour sa part gagné deux places en atteignant le top 10 (10eme). Idem pour Charles Leclerc (Ferrari), passé de la 10eme position à la 6eme.

>