GP de Turquie : Les réactions des pilotes à l'issue de la course


Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) - Vainqueur 


« C'était certainement l'une de mes plus belles courses en Formule 1. A part cette petite glissade au premier virage, j'avais tout sous contrôle et j'étais satisfait de notre performance. Les conditions me convenaient. J'ai pu gérer le rythme même si ce n'était pas simple de choisir une stratégie, savoir quels pneus choisir et quand s'arrêter. Ça s'est passé très proprement. Ce n'est jamais simple sous la pluie parce que vous apercevez des lignes sèches mais la piste reste tout de même glissante. C'était une course difficile et je pense que la victoire est bien méritée. Je prends des points à Red Bull Racing, c'est une bonne chose. »

Max Verstappen (PBS/Red Bull Racing) - 2eme 


« Ce n'était pas simple aujourd'hui (dimanche). La piste était très grasse, il fallait gérer les pneus tout au long de la course. On ne pouvait pas vraiment attaquer. Il semble simplement que Valtteri Bottas avait plus de rythme. Il a peut-être mieux géré la dégradation de ses pneus. Au final, je suis heureux de terminer deuxième car, dans ces conditions, une erreur est vite venue. Le plus difficile était de gérer les pneumatiques. Il fallait leur permettre de faire un certain nombre de tours puis rentrer pour chausser un nouveau train. Toute la saison a été serrée depuis le début. Je suis persuadé que ce sera toujours le cas sur les prochains Grand Prix. Une belle bataille nous attend avec Mercedes. Nous avons encore une bonne marge de progression. »

Sergio Pérez (MEX/Red Bull Racing) - 3eme 


« Sur le premier relais, la voiture était vraiment inconfortable et il a fallu se battre avec Charles Leclerc. Les pneus se sont bien comportés. C'est le genre de courses dans lesquelles il faut être patient. Vous ne savez pas vraiment ce qui va se passer avec les pneus au fur et à mesure de la course donc c'est difficile de les gérer. La dégradation est venue de l'arrière, mon pilotage a été difficile. Dans le deuxième relais, j'ai mieux géré. Ce n'est pas si simple quand vous n'êtes pas en confiance avec une voiture, c'est pour cela que cette troisième place est agréable. »

Charles Leclerc (MCO/Ferrari) - 4eme


« Non, ce n'était pas jouable d'aller au bout de la course sans s'arrêter. Je perdais beaucoup de temps à la fin. A un moment avec les pneus usés, on était plus rapides que Valtteri Bottas. Mais bon, il a trouvé de la performance après s'être arrêté, il allait ensuite plus vite partout. On a donc dû s'arrêter. Le deuxième relais était plus compliqué à mettre en route et ça nous fait perdre le podium. C'est comme ça, c'est difficile à dire mais, malheureusement, on a fait le mauvais choix. On doit analyser pourquoi on l'a fait pour ne plus répéter cette erreur. »

Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) - 5eme


« Je ne sais pas quoi dire (sur la décision de Mercedes de lui imposer un arrêt, au tour 51, ndlr). Si Esteban Ocon l'a fait, j'aurais pu le faire (terminer la course sans effectuer le moindre arrêt, ndlr). On travaille ensemble, j'essaye d'aider mon équipe à prendre les meilleures décisions possibles. On avait un faible niveau d'informations et on a décidé de rentrer aux stands. La piste était quasiment sèche et quand on met des pneus neufs intermédiaires, ils surchauffent directement. C'est pour cela qu'il était difficile de tenir. C'est dur à avaler. »

Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri) - 6eme


« C'était chaud (l'accrochage avec Fernando Alonso au premier virage, ndlr). Je me suis retrouvé au milieu avec Sergio Pérez à l'intérieur et Fernando à l'extérieur. J'ai essayé de faire ce que je pouvais mais malheureusement je touche Fernando sur la sortie. Ça a suffit pour l'envoyer en tête-à-queue. Après, on a pris notre pénalité, on a respecté nos cinq secondes. Malgré ça, on finit sixième à seulement à dix secondes (exactement onze, ndlr) du podium. C'était une bonne course dans des conditions difficiles donc je suis satisfait de repartir avec beaucoup de points. Gérer les pneus a été extrêmement compliqué. Sur le premier relais, je perdais quasiment sept à huit dixièmes de seconde dans un virage parce qu'il ne fallait pas surchauffer les gommes. Il y a eu beaucoup de phases. Donc dans ces conditions, je suis satisfait de terminer juste derrière Lewis Hamilton. »

Esteban Ocon (FRA/Alpine) - 10eme


« On l'a arrachée celle-là. On pensait que ça allait tenir et ça a marché jusqu'à la fin. Il ne manquait pas grand-chose, encore un virage et je pense que je me faisais doubler par Antonio Giovinazzi. C'était risqué et, de plus, je n'étais pas loin de crever. On a pris un point aujourd'hui (dimanche), c'est ce qu'on voulait. Je pense qu'il n'y avait rien de plus à faire. Le week-end a été difficile pour nous. La performance de Fernando Alonso était très bonne. On aurait certainement pu marquer plus de points de son côté. En ce qui me concerne, j'ai été très inconstant. On doit comprendre, nous améliorer et revenir au niveau de compétition qu'on avait à Zandvoort, Spa-Francorchamps, etc. »

Sources : interviews officielles F1, Canal+.

>