GP de Toscane (Essais libres 2) : Bottas garde l’ascendant sur Hamilton



Les Mercedes sont déjà à l’aise au Mugello. Après avoir dominé la première séance d’essais libres devant Max Verstappen et Charles Leclerc, Valtteri Bottas a remis ça à l’occasion de la deuxième séance. Sur l’exigeant tracé toscan du Mugello, le Finlandais a amélioré de neuf dixièmes de seconde la marque établie dans la matinée (1’16’’989). Le pilote de l’écurie allemande devance son coéquipier de 207 millièmes alors que Max Verstappen (+0’’246) se maintient dans le Top 3, tout proche des Flèches d’Argent. Une deuxième séance d’essais libres du Grand Prix de Toscane qui a été marquée par deux drapeaux rouges, le premier en raison d’une sortie de piste de Lando Norris puis un deuxième consécutif à un accrochage entre Kimi Räikkönen et Sergio Pérez, qui a heurté l’Alfa Romeo Racing du Finlandais alors qu’il sortait des stands.


L’éclaircie est déjà terminée pour Ferrari


Alexander Albon, seulement neuvième dans la matinée, a haussé son niveau de jeu avec le quatrième temps, mais à 982 millièmes de Valtteri Bottas. Le Thaïlandais devance les deux pilotes Renault, Daniel Ricciardo devançant de moins d’un dixième Esteban Ocon. L’écurie française se pose en troisième force à l’issue de cette première journée d’essais sur un circuit emprunté par la Formule 1 pour la toute première fois en Grand Prix. Pierre Gasly reste sur la lancée de sa victoire lors du Grand Prix d’Italie avec le huitième temps, juste derrière Sergio Pérez. Surprenant troisième en début de journée, Charles Leclerc a logiquement reculé dans la hiérarchie avec le dixième temps à quasiment une seconde et demie du meilleur temps alors que Sebastian Vettel s’est relancé, pointant à moins d’un dixième de son coéquipier avant de connaître une panne après le drapeau à damier. Mais le 1000eme Grand Prix de la Scuderia Ferrari ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices. Romain Grosjean, pour sa part, a été handicapé par un souci au niveau de son moteur, n’ayant bouclé que cinq tours pour un dernier temps au final anecdotique.