GP de Grande-Bretagne : Le gouvernement britannique ouvre la porte à la tenue de l’événement

L’horizon semble se dégager pour Silverstone. Alors que la tenue du Grand Prix de Grande-Bretagne sur le circuit qui, il y a 70 ans, a accueilli le tout premier Grand Prix de l’histoire du championnat du monde était incertaine, les verrous semblent s’effacer les uns après les autres. D’abord, Boris Johnson s’est déclaré favorable à une exception à la quarantaine que le gouvernement britannique entend imposer à toutes les personnes entrant sur le territoire britannique. Mais l’autre bonne nouvelle est l’autorisation à nouveau accordée pour l’organisation d’événements sportifs à compter de ce lundi. Une mesure qui a été officialisée ce samedi par Olier Dowden, secrétaire d’Etat à la culture.

Silverstone se prépare pour les 2 et 9 août


« Plus de deux mois après l'arrêt du sport et après des discussions 24 heures sur 24 avec des experts médicaux et des organismes sportifs professionnels, je suis ravi d'annoncer aujourd'hui que le gouvernement a publié des directives qui permettent aux compétitions sportives de reprendre à huis clos dès lundi au plus tôt et, surtout, uniquement lorsque cela est sans danger, a confié le membre du gouvernement britannique. C'est à chaque sport, individuellement, de décider quand il doit reprendre la compétition ; ils connaissent le mieux leur compétition. Mais le football, le tennis, les courses de chevaux, la Formule 1, le cricket, le golf, le rugby, le snooker et d'autres encore sont tous prêts à revenir sur nos écrans sous peu. » Alors que le Grand Prix de Grande-Bretagne MotoGP a d’ores-et-déjà été annulé, la F1 devrait venir à Silverstone à deux reprises, les 2 et 9 août pour les quatrième et cinquième manches de la saison 2020.