Formule E : Un nouveau format pour les qualifications dès la saison prochaine

La Formule E cherche encore la bonne idée pour ses qualifications. Après avoir essayé les groupes formés par tirage au sort, la discipline a imposé aux pilotes les mieux placés au championnat d’ouvrir la piste. L’objectif des organisateurs était de mettre un élément aléatoire pour bouleverse l’ordre établi. Toutefois, les pilotes n’ont cessé de critiquer ce format qui, à leur yeux, pouvait nuire aux leaders du championnat sur l’autel du spectacle. Il semble bien que, cette fois, ils ont été entendus. La Formule E va mettre en place un nouveau système la saison prochaine, qui sera expérimenté « à blanc » lors des essais de pré-saison à Valence. Ce format aura pour spécificité l’instauration d’une phase… à élimination directe. Tout débutera avec les pilotes divisés en deux groupes qui auront douze minutes en piste pour se glisser dans les quatre premiers.

 

Des qualifications façon tableau de tennis


Toutefois, contrairement à ce qui était en place ces dernières saisons, les pilotes auront droit à autant de tours que souhaité pour établir leur meilleur temps. C’est alors que la phase à élimination directe commencera avec le premier d’un groupe qui affrontera le quatrième de l’autre et ainsi de suite. Un tournoi qui se poursuivra par des demi-finales et une finale dont le vainqueur s’élancera de la pole position. Un nouveau format qui a été confirmé par le directeur du championnat Alberto Longo lors d’une conférence de presse à Mexico. « Nous sommes revenus aux fondamentaux mais nous apprécions également le fait d’être innovants, a confié ce dernier. Ce nouveau format sera très facile à comprendre car tout le monde connaît le fonctionnement d’un tableau en tennis. Ce sera très intéressant à voir et, pour ce qui est de la télévision, nous allons proposer quelque chose de spectaculaire. » Un changement de format qui reste toutefois à valider par le Conseil Mondial du Sport Automobile, dont la prochaine réunion est prévue le 15 octobre prochain.

>