Ferrari-Binotto: «Etre libres, ça ne veut pas dire faire des bêtises»

L'accrochage entre les deux Ferrari de Leclerc et Vettel, dimanche lors du Grand Prix du Brésil, a évidemment du mal à passer du côté de l'écurie italienne. Mattia Binotto, le responsable de l'écurie italienne, n'a pas souhaité réunir ses pilotes à Interlagos afin de prendre le temps d'analyser toutes les données et regarder l'accrochage sous tous les angles. 

Mais dans tous les cas, s'il a reconnu que les deux pilotes "étaient libres de se battre" en piste afin de viser la 3e place du classement des pilotes (qui reviendra à Verstappen du fait de leur accident), il a surtout ajouté pour la Gazzetta dello Sport: "Avoir la liberté de se battre, cela ne veut pas dire faire des bêtises, et encore moins entre coéquipiers. Ce qui s'est passé aujourd'hui, c'est stupide. Les deux savaient qu'ils ne fallait pas faire ça".