F1 - GP d'Émilie-Romagne : Russell présente ses excuses à Bottas

C'était, à n'en pas douter, l'image de ce Grand Prix d'Émilie-Romagne en Italie. Ce dimanche, à l'occasion de la deuxième manche du championnat du monde de Formule 1, le Britannique George Russell (Williams) et le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) se sont violemment percutés à plus de 300 km/h. Si les deux pilotes sont sortis indemnes de ce crash particulièrement impressionnant, ce gros accident avait provoqué la colère du Britannique, qui s'était précipité en direction du Finlandais. Les images de la télévision avaient notamment montré que Russell avait tapé sur le casque de Bottas, avant que ce dernier ne réponde par un doigt d'honneur. Finalement, ce lundi, le pilote Williams s'est emparé de ses différents réseaux sociaux afin de présenter ses excuses.



Communiqué de George Russell
« La journée d’hier (ndlr : dimanche) n’est pas celle dont je suis le plus fier. Je savais que ce serait l’une de nos meilleures opportunités de marquer des points cette saison et, quand ces points comptent autant qu’ils comptent pour nous actuellement, parfois vous devez prendre des risques. Cela n’a pas payé et je dois en assumer l’entière responsabilité. Ayant pris le temps de repenser à ce qui s’est passé ensuite, je sais à présent que j’aurais dû mieux gérer toute cette situation. Les émotions peuvent être fortes dans le feu de l’action et les miennes ne m’ont pas montré sous mon meilleur jour hier (ndlr : dimanche). Je présente mes excuses à Valtteri (ndlr : Bottas), à mon équipe et à quiconque s’est senti déçu par mes actes. Ce n’est pas représentatif de ma personne et j’attends mieux de moi, tout comme je sais que d’autres attendent mieux de moi. J’ai tiré des leçons très dures de ce week-end de course et cette expérience fera de moi un meilleur pilote et une meilleure personne. A présent, je me concentre pleinement sur le Grand Prix du Portugal et sur une opportunité de montrer qui je suis vraiment. Merci pour tous les messages, qu’ils soient positifs ou négatifs. Ils vont tous m’aider à grandir. »

>