Et si la saison se terminait en 2021 ?

Australie et Monaco annulés, Chine, Vietnam, Bahreïn, Pays-Bas, Espagne, Azerbaïdjan reportés. La saison 2020 de Formule 1, qui devait comporter un nombre record de 22 Grands Prix, voit son calendrier subir de gros changements chaque semaine en raison de la pandémie de coronavirus. Au mieux, la saison débutera le 14 juin au Canada, avec trois mois de retard. Les organisateurs ont d’ores et déjà annoncé que le calendrier sera révisé, avec entre 15 et 18 Grands Prix au programme, si tout va bien. Il faudra donc sacrifier au moins deux autres courses. Par ailleurs la période de trêve estivale du mois d’août a été décalée à mars-avril afin de gagner un peu de souplesse dans le calendrier.

Carte blanche aux dirigeants de la F1


Malgré tout, les dirigeants des écuries sont prêts à étudier toutes les solutions possibles pour disputer le plus de courses cette saison, comme l’a déclaré le patron de la Scuderia Ferrari Mattia Binotto : « Les équipes ont donné totale liberté à la FIA et à Liberty Media pour remplir le calendrier. Normalement, nous ne ferions pas ça mais nous avons conscience qu’il était maintenant nécessaire de leur donner carte blanche. Cela veut dire que nous pouvons nous attendre à plusieurs changements. Par exemple, les week-ends de course pourraient être réduits à deux jours afin d’organiser plusieurs courses à la suite. De la même façon, nous pourrions terminer la saison lors des premiers mois de 2021. Cependant, rien n’a encore été décidé et nous allons devoir attendre pour des décisions. » Cette saison 2020 s’annonce historique à bien des égards…