Des Grands Prix à l'envers pour rattraper le calendrier ?

Vous vous êtes peut-être déjà amusés, sur les jeux vidéos de F1, à prendre les circuits à l'envers. Au vu de la situation, le patron du circuit de Silverstone propose la solution pour de vrai ! « Ce n'est pas si bête, pense Stuart Pringle pour Sky Sports. On n'a pas la licence ou l'autorisation pour ça, mais le moment est extraordinaire et requiert, j'imagine, des décisions extraordinaires... Il ne faut pas l'écarter, ce n'est peut-être pas si fou que ça. On verra comment ça évolue en ce mois d'avril, rien n'est exclu. La F1 regarde ce qu'il se passe dans le monde entier, comment les voyages pourront s'organiser. »

Le patron de Silverstone serait « ravi »


L'avantage de faire des courses sur un circuit à l'envers, bien sûr, serait d'accumuler deux épreuves sur un même lieu afin de condenser le calendrier. Le directeur général de Silverstone se porte candidat pour accueillir plusieurs courses, quel qu'en soit le format, en précisant que « la majorité des équipes sont installées à côté ». « J'en serais très heureux, je serais ravi. On fera tout ce que la F1 demande, je leur ai dit qu'on voulait travailler avec eux de n'importe quelle manière, comme ils le souhaitent. » Pour le moment, le Grand Prix reste maintenu au 19 juillet. Et dans le bon sens.