Coronavirus : Vers un report du Grand Prix d'Azerbaïdjan

Et si la saison 2020 de Formule 1 débutait... au Canada ? En raison de la pandémie du Covid-19, la FIA et le détenteur des droits commerciaux de la discipline ont été contraints de revoir leurs plans. Après le report très précoce du Grand Prix de Chine puis l’annulation au dernier moment du Grand Prix d’Australie, les manches prévues à Bahreïn et au Vietnam puis celles aux Pays-Bas et en Espagne ont été reportées, le Grand Prix de Monaco renonçant dans la foulée à sa place au calendrier face à l’incertitude de la situation. Toutes ces modifications ont petit à petit repoussé la première manche de la saison au week-end du 5 au 7 juin prochain avec le Grand Prix d’Azerbaïdjan, disputé sur le circuit urbain de Bakou, suivi du Grand Prix du Canada une semaine plus tard.

Les organisateurs du GP d’Azerbaïdjan ont acté le report


Mais la manche azerbaïdjanaise du championnat du monde 2020 devrait, elle aussi, subir les affres du report. En effet, selon une information de Motorsport.com, à l’issue d’une réunion de crise à Bakou, les organisateurs de l’événement ont pris la décision de reporter à une date ultérieure la manche d’ouverture improvisée de la saison, qui doit être confirmée par la FIA. Une décision qui, à l’image de celle prise par l’Automobile Club de Monaco d’annuler son épreuve, serait liée aux impératifs logistiques de construction du circuit urbain et aux diverses mesures de restriction des déplacements rendues nécessaires pour lutter contre le Covid-19. Toutefois, les organisateurs tableraient sur un report plus tard dans l’année et dans un calendrier largement revu à la seule discrétion de la FIA et de la FOM, les équipes ayant convenu de laisser la maîtrise des événements aux autorités sportives. Un calendrier qui devrait être nettement resserré avec près de 20 courses à caler en moins de six mois.