Alpine : L'écurie maintient sa version concernant Piastri

panoramic


Qui sera le coéquipier d’Esteban Ocon en 2023 ? Alors qu’une prolongation de contrat de Fernando Alonso était évoquée, l’Asturien a préféré tourner le dos à l’écurie Alpine et va remplacer Sebastian Vettel chez Aston Martin. Ce mardi, peu après 18h00, la formation française a annoncé au travers d’un message sur son compte officiel Twitter que son troisième pilote Oscar Piastri serait titularisé dès la saison prochaine. Or, moins de deux heures plus tard, l’Australien est sorti de sa réserve pour démentir formellement cette signature, affirmant qu’il ne serait pas pilote Alpine dans les mois à venir. Une réaction qui laisse entendre que le pilote de 21 ans a déjà pris des engagements avec une autre formation, McLaren semblant être concernée dans le contexte d’un prochain divorce avec Daniel Ricciardo. Alors qu’Otmar Szafnauer, patron de l’écurie Alpine, a affirmé pas plus tard que ce mardi qu’Oscar Piastri « a des obligations contractuelles » vis-à-vis de la formation française, avec la réciproque également vraie.


Alpine assure être dans son bon droit


Si, dans un premier temps, l’écurie Alpine n’a pas souhaité réagir à la sortie médiatique du pilote dont elle a financé la carrière ces dernières années, un porte-parole a fini par s’exprimer auprès de la BBC. « Nous pensons que notre communiqué de presse est juridiquement correct, mais nous n'avons rien d'autre à dire », a confié ce représentant de l’écurie basée à Enstone pour le châssis et Viry-Châtillon pour le moteur. Une sortie médiatique qui ne vient pas éclairer cette affaire décidément floue et qui, comme pour celle impliquant Alex Palou en IndyCar, pourrait concerner une nouvelle fois McLaren. Confiante quant à la solidité du contrat la liant à Oscar Piastri, l’écurie Alpine pourrait se tourner vers le Conseil de Reconnaissance des Contrat de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) afin d’obtenir gain de cause. Toutefois, une telle procédure pourrait contraindre Oscar Piastri à piloter pour Alpine la saison prochaine, ce qui ne serait pas forcément l’idéal.

>