Alfa Romeo Racing : Vasseur ne veut pas aller trop vite avec Pourchaire

Frédéric Vasseur n’était pas décidé à prendre un risque. Membre de la filière de formation mise en place par Sauber, Théo Pourchaire va effectuer en 2022 une deuxième saison en Formule 2 au sein de l’écurie française ART Grand Prix alors que son nom revenait pour un baquet en Formule 1 chez Alfa Romeo Racing aux côtés de Valtteri Bottas. Toutefois, la formation basée à Hinwil a finalement opté pour le Chinois Guanyu Zhou, qui quitte ainsi le giron d’Alpine pour lancer sa carrière dans la catégorie-reine du sport automobile. Pour justifier son choix, Frédéric Vasseur a confié qu’installer le pilote de 18 ans dans le baquet représentait un risque pour lui et pour l’écurie alors que la F1 va lancer une nouvelle ère en mars prochain. « La monoplace est si complexe et nous n’aurons que six jours d’essais avant le début de la saison, a rappelé le patron de l’écurie Alfa Romeo Racing dans des propos recueillis par le site officiel de la F1. A mes yeux, ça aurait été trop risqué, trop difficile franchir le pas vers la Formule 1 dès à présent. »


Vasseur veut voir Pourchaire sacré en Formule 2


S’il n’a pas opté pour son compatriote, Frédéric Vasseur croit bien en le potentiel de Théo Pourchaire et lui a d’ores-et-déjà donné un objectif ambitieux pour 2022. « Rester concentré sur le championnat de Formule 2 en 2022 est plus intéressant pour lui et nous verrons bien ce qu’il se passera à l’avenir, a déclaré l’ancien patron de l’écurie Renault. Il a fait une première saison en F2 fantastique mais on doit aussi garder en tête qu’il était en Formule 4 il y a 18 mois de cela et la marche entre la F4 et la F3 était énorme. » S’il confirme que Théo Pourchaire aura l’occasion de se mettre au volant d’un F1 dans les mois à venir, Frédéric Vasseur ne veut pas le voir s’éparpiller « C’est certain, Théo Pourchaire va participer à la première séance d’essais libres d’un Grand Prix à plusieurs reprises. On va également organiser plusieurs journées d’essais afin de le préparer pour l’avenir, ajoute le patron de l’écurie Alfa Romeo Racing. Mais, je le répète, quand vous êtes engagé dans le championnat de F2, le plus important est d’aller chercher le titre et pas de se préparer pour le futur ou quelque chose comme ça. Je vais lui demander de remporter le titre de champion en F2. » L’objectif est clair mais, même si Guanyu Zhou n’a qu’une année de contrat, aucune garantie n’est donnée à Théo Pourchaire.

>