Euroligue (H/J10) : L'Olympiacos a pris sa revanche sur l'ASVEL

L’embellie a été de courte durée pour l’ASVEL. Après avoir mis fin à une série de quatre défaites de suite en Euroligue vendredi dernier sur le parquet de l’Olympiacos, le club grec a eu du répondant au moment de se présenter sur le parquet de l’Astroballe. Restant sur une contre-performance en Jeep Elite, les joueurs de TJ Parker et Frédéric Fauthoux ont entamé difficilement la rencontre car, après avoir mené de trois points très tôt, les Rhodaniens ont subi le jeu et, sans réponse face aux offensives des joueurs de Georgios Bartzokas, l’écart a atteint la barre des dix points avant même la fin du premier quart-temps. Mieux en jambes, les coéquipiers de Norris Cole (21 points, 6 passes) ont fait leur retard dès l’entame du deuxième quart-temps avant de tenir tête aux joueurs du Pirée. Mais ces derniers ont su mettre un dernier coup de reins et un 7-0 pour prendre autant d’avance au moment de rejoindre les vestiaires.

L’ASVEL n’a pas su garder la main


La donne n’a pas évolué de manière considérable après le repos. Les Villeurbannais ont toutefois pu trouver plus de solutions dans la défense grecque, revenant de neuf à un point d’écart avec un peu plus de trois minutes à jouer. C’est finalement avec un retard circonscrit à deux points et l’espoir de pouvoir enchaîner un deuxième succès de suite en Euroligue que l’ASVEL a abordé le final de la rencontre. Et bien leur en a fait car, avec les Rhodaniens ont immédiatement pris les commandes au tableau d’affichage pour faire la course en tête durant l’essentiel du dernier quart-temps. Grâce à deux lancers francs de Norris Cole à neuf secondes de la fin du match, l’ASVEL se pensait à l’abri avec une marge de trois points... mais Kostas Sloukas (23 points, 6 passes) a douché le banc villeurbannais à trois points pour égaliser, Norris Cole manquant le tir de la gagne au buzzer. Emmené en prolongation, le club du président Tony Parker a démarré fort mais l’Olympiacos en avait encore plus à donner et s’impose de huit longueurs (93-101) pour reprendre sa marche en avant. Pour l’ASVEL, cette quatorzième défaite est douloureuse et ne permet pas de confirmer un redressement dans cette deuxième partie de saison.

BASKET - EUROLIGUE (H) / 10EME JOURNEE
Jeudi 19 novembre 2020
Khimki Moscou - Anadolu Efes Istanbul : 77-105
Baskonia Vitoria-Gasteiz - Panathinaikos : 93-72
Bayern Munich - CSKA Moscou : 81-89

Vendredi 20 novembre 2020
Alba Berlin - Zenit Saint-Pétersbourg : 66-73
Milan - Zalgiris Kaunas : 98-92
FC Barcelone - Etoile Rouge de Belgrade : 76-65
Real Madrid - Fenerbahçe : 94-74
Valence - Maccabi Tel-Aviv : 82-80

Mardi 19 janvier 2021
ASVEL - Olympiacos : 93-101 (ap)

>