Euroligue (H) : Pas de délocalisation des matchs de Monaco pour la fin de saison

Les dirigeants de Monaco peuvent souffler. Qualifiée cette saison pour l’Euroligue grâce à leur succès en Eurocoupe en avril dernier aux dépens de l’Unics Kazan, la « Roca Team » aurait initialement dû délocaliser ses matchs. En effet, les organisateurs de la compétition imposent aux clubs participants des normes strictes concernant les installations avec, notamment, un minimum de 5000 places pour les salles dans lesquelles les matchs se tiennent. Or, avec à peine plus de 4000 places disponibles, la salle installée sous le Stade Louis-II de Monaco ne répond évidemment pas à cette norme. Alors que l’hypothèse d’une délocalisation des matchs à Antibes et son Azur Arena proposant un peu plus de 5200 places avait été évoquée, le Conseil d’Administration de l’Euroligue avait concédé avant le début de la saison une autorisation spéciale pour la Salle Gaston-Médecin mais avec une réévaluation prévue en amont de la phase retour.


Monaco reste en Principauté


Alors qu’une large partie des rencontres disputées à domicile par Monaco à l’échelle européenne s’est disputée à guichets fermés, tout indiquait qu’une prolongation de cette autorisation était possible. De plus, les autorités monégasques ont récemment validé un projet visant à agrandir la Salle Gaston-Médecin dès l’été prochain, avec le nombre de places disponibles qui dépasserait alors la limite de 5000 sièges demandée par l’Euroligue. C’est via son compte officiel Twitter que le club de la Principauté a confirmé la nouvelle. « Le Conseil d’Administration de l’Euroligue a prolongé l’autorisation de jouer Salle Gaston-Médecin à Monaco pour le reste de la saison 2021-2022 », annonce l’AS Monaco dans un message publié sur le réseau social. En conséquence, c’est bien à Monaco que les joueurs de Sasa Obradovic défieront le Maccabi Tel-Aviv pour lancer la deuxième moitié de saison d’Euroligue, après une phase aller conclue par quatre victoires et quatre défaites sur leur parquet.

>