Un trio Benzema-Griezmann-Mbappé sur la bonne voie

Reuters
Jeudi à Turin, ils ont conclu leur soirée par un immense bonheur. Une joie rare et savourée à l’issue d’une splendide remontée aux dépens de Belges (3-2), encore terrassés dans une demi-finale par les Bleus, trois ans après celle de la Coupe du monde 2018 en Russie (1-0). Cette fois, Antoine Griezmann et Kylian Mbappé joueront la finale de la Ligue des Nations, dimanche contre l’Espagne (20h45 à Milan), tandis que Karim Benzema, qui a rejoint ses deux compères d’attaque juste avant l’Euro, disputera lui un premier match pour décrocher un trophée avec les Bleus.

Ce trio-là est en or. Et si toutes les performances n’ont pas été accomplies, les trois hommes se sont illustrés face aux Diables Rouges qui menaient 2-0 à la pause. Servi par Mbappé, Benzema a d’abord réduit l’écart (62eme), puis l’attaquant du PSG, à qui le buteur du Real Madrid a donné le ballon, a égalisé d’un penalty parfaitement exécuté (69eme) et obtenu par Griezmann. Enfin, le troisième but victorieux inscrit par Theo Hernandez à la 90eme a été initié par Mbappé sur un décalage vers « Grizou ». Et cette demi-finale de folie s’est achevée par un succès renversant de l’équipe de France.


Le duo Benzema-Mbappé a fait souffrir les Belges

Avec ces trois joueurs de classe sous la main, Didier Deschamps ne se prive évidemment pas de les aligner ensemble au coup d’envoi dès qu’il le peut. Avec encore peu de sorties en commun, l’entente reste à parfaire. Benzema a retrouvé le maillot frappé du coq à la surprise générale juste avant le Championnat d’Europe qui s’est achevé prématurément pour les Bleus, sortis dès les huitièmes de finale par la Suisse, et il faut encore peaufiner les réglages, ce qui reste toujours assez délicat avec de courts rassemblements offerts aux sélections nationales, hors phase finale.

Après les prémices de l’Euro, Benzema et Griezmann s’étaient entendus à merveille à Lyon contre la Finlande (2-0), début septembre, en l’absence de Mbappé, blessé. Le numéro 7 avait signé un joli doublé et bénéficié d’un service de « Benz » sur sa première réalisation. Jeudi soir, le Madrilène a régalé cette fois avec Mbappé, notamment en seconde période. S’ils ont onze ans d’écart (33 et 22), ils aiment tous deux le même football, fin, technique et rapide. A la tête d’une formation tricolore en contrôle après un premier acte sanctionné de deux buts belges (37eme, 41eme), Benzema et Mbappé ont fait très mal aux Belges avec leurs courses et leurs enchaînements.


Griezmann : « On a réussi à bien jouer ensemble »

Les redoublements de passes se sont multipliés, ils ont exprimé leur talent et usé les Belges en se cherchant constamment alors que Griezmann était au moins un ton en-dessous sur cette rencontre. Pour l’attaquant de l’Atlético de Madrid, il faut « plus de matchs » pour encore améliorer ce trio de feu. « À moi, aussi, de les trouver plus, mais on a réussi hier (jeudi) à bien jouer ensemble, à se trouver, a souligné le joueur aux 99 sélections (41 buts). A nous de les mettre dans les meilleures conditions, et que ce soit Kylian ou Karim, parce qu'ils ont été extraordinaires, ils nous ont fait un bien fou. Qu'ils refassent la même chose dimanche ! » Luis Enrique, le sélectionneur espagnol, se triture les méninges depuis jeudi soir pour tenter de trouver le moyen de gêner ce trio Benzema- Griezmann-Mbappé…

>