Olivier Giroud, le lent déclassement de l'ancien protégé

Panoramic

Il y a encore quelques mois, il faisait peu de doutes que le géant de l'attaque tricolore serait en mesure de rattraper les 51 buts de Thierry Henry, meilleur buteur de l'histoire des Bleus. Giroud avait sa place au chaud, il répondait par des buts à chaque convocation et s'approchait du record, avec 46 unités au compteur.  Mais sa mise à l'écart, jeudi lors de l'annonce de la liste de Deschamps pour la suite des qualifications au Mondial-2022 en septembre, jette un épais voile sur le futur de l'ancien Montpelliérain sous le maillot aux deux étoiles. 

Et même si le sélectionneur a assuré qu'il s'agissait d'un "choix sportif du moment" et que son attaquant était "toujours disponible", le record paraît, de nouveau, inaccessible pour celui qui soufflera ses 35 bougies le 30 septembre. Entre Deschamps et Giroud, le partenariat aura pourtant été solide pendant de longues années. Dès sa première à la tête des Bleus, en 2012, l'ancien entraîneur de l'OM fait de Giroud son titulaire en pointe, aux côtés de Karim Benzema, Franck Ribéry et Mathieu Valbuena.  Hors blessures, Giroud ne manquera plus le moindre rassemblement pendant neuf années.

"Force de caractère"

Souvent critiqué pour son style de jeu moins technique que le grand banni Karim Benzema, ou pour son manque d'efficacité, Giroud est défendu corps et âme par son coach. Des sifflets contre le Cameroun en 2016? "Injustes", clame Deschamps, "je compte sur lui".  Aucun but lors du Mondial-2018 ? "Certes il n'a pas marqué, mais il était très important", rétorque "DD", louant régulièrement la "détermination", l'"envie" et la "force de caractère au-dessus de la moyenne" de son grand barbu (1,92 m).

Giroud est le joueur qu'il a le plus utilisé durant son mandat, devant Antoine Griezmann et Hugo Lloris: 101 des 110 capes de "Olive" l'ont été sous son ère. "Il n'a rien eu gratuitement, ça n'a jamais été simple", dira de lui le Basque, qui n'hésitera pas à encourager le Savoyard d'origine à filer d'Arsenal à Chelsea avant le Mondial-2018. Mais peu à peu, le discours change légèrement: lorsque le temps de jeu en club de Giroud diminue, à l'automne 2019, plusieurs messages d'alerte sont minutieusement glissés. 

"Sa situation est bien trop inconfortable par rapport à ses objectifs personnels et par rapport à l'équipe de France", lance Deschamps en novembre 2019. Mais Giroud vient de marquer quatre buts en cinq matches avec la tunique bleue, ramenant de précieux points dans la campagne qualificative pour l'Euro-2020.

Victime de son temps de jeu ?

Pourtant, le temps de jeu à Londres se réduit de nouveau, et pour la première fois depuis plusieurs années, Giroud traverse un rassemblement sans rien montrer, et sans marquer, en mars 2021.  "On n'est pas des magiciens, il n'y a que la répétition des matches (qui peut fonctionner)", constate alors "DD", même s'il inscrit Giroud dans sa liste pour l'Euro. 

L'attaquant est en plus retenu avec Chelsea pour la Ligue des champions, et le retour surprise de Benzema bouscule totalement son statut. Ses déclarations quelques jours plus tard après un match de préparation contre la Bulgarie (3-0), regrettant des "ballons qui n'arrivent pas" malgré son doublé ce soir-là, passent mal du côté de Kylian Mbappé.

Le sélectionneur n'a pas apprécié non plus: "Il n'avait pas à dire ça", confirmera-t-il au quotidien L'Equipe après l'Euro, où Giroud ne disputera que 40 minutes en quatre matches. Avant de faire remarquer qu'après chaque grande compétition, "il y a des pages qui se tournent". Malgré son transfert à l'AC Milan cet été, la page Giroud est-elle définitivement tournée?


>