Lucas Digne, au sommet dans son couloir

Panoramic

Comme à presque tous les postes, la concurrence est rude pour être le latéral gauche titulaire de l'équipe de France. Là où certains sélectionneurs doivent faire des choix par défaut, Didier Deschamps a des problèmes de riche. Il a le choix entre Lucas Hernandez, vainqueur de la Ligue des Champions avec le Bayern Munich, Ferland Mendy qui monte en puissance au Real Madrid et Lucas Digne. A Everton, ce dernier n'évolue plus dans un top club européen mais il a prouvé qu'il fallait compter sur lui.

En Premier League, le joueur de 27 ans a rapidement progressé pour devenir une référence à son poste. Aujourd'hui, il est un des défenseurs les plus créatifs des cinq grands championnats européens. Avec ses débordements, ses nombreux centres et le danger permanent qu'il représente, le Français boxe dans la même catégorie que Trent Alexander-Arnold et Andrew Robertson. Excusez du peu...

A Everton, Lucas Digne a rapidement fait l'unanimité

Dans le 4-3-3 mis en place par Carlo Ancelotti à Goodison Park, Lucas Digne a l'occasion de s'éclater. Il profite des espaces créés par ses ailiers qui rentrent dans l'axe pour se projeter et faire des différences. En Angleterre, le natif de Meaux a surtout gagné en expérience et en épaisseur. Devenu numéro 1 à son poste dès l'automne 2018 quand il a été préféré à Leighton Baines, l'international tricolore est devenu plus incisif dans les duels, plus important dans les transitions et plus utile dans le jeu aérien.

Entre Barcelone et Everton, le joueur formé à Lille est devenu un joueur complet grâce aux cultures opposées dans lesquelles il a baigné depuis son départ de Paris. Aujourd'hui, ce mélange des genres permet au Toffee d'être dominant. Celui qui était la doublure de Maxwell au PSG et celle de Jordi Alba au Barça n'est plus un simple joker. Depuis son arrivée en Angleterre il a joué 77 matchs de Premier League et a été impliqué sur 17 buts. Ce rendement lui a permis d'être élu meilleur joueur de la saison 2018-2019 par les supporters de son équipe. Sa progression a été symbolisée par ce trophée et le statut d'intransférable que lui a donné Carlo Ancelotti cet été.

Passer le cap des 30 sélection a été une autre preuve de sa montée en puissance. Mais pour atteindre le pallier suivant, Lucas Digne va devoir prendre le meilleur sur la concurrence qui règne actuellement en équipe de France.

 

Everton - Lucas, digne des grands :

 


>