Houssem Aouar, l'as caché dans la manche des Bleus

Reuters

Après un faux-départ à cause du Covid-19, Houssem Aouar devrait enfin avoir sa chance chez les Bleus. Sélectionné par Didier Deschamps pour les matchs face à l'Ukraine, le Portugal et la Croatie, le Lyonnais peut espérer jouer ses premières minutes avec les A. Une récompense amplement méritée pour le milieu de terrain lyonnais. Mais pour lui, ce n'est que le début de l'aventure internationale. Il va avoir besoin de se faire une place dans le onze tricolore. Pas une mince affaire avec la qualité qu'il y a à son poste.

Mais pour s'installer, le joueur de 22 ans a une qualité importante : la polyvalence. Quand il l'a appelé pour la première fois en septembre, Didier Deschamps parlé de cet atout non-négligeable pour s'installer en équipe nationale, notamment à l'approche d'un tournoi comme l'Euro 2020. Car on ne va pas se mentir, si le sélectionneur tente d'innover depuis le début de l'année, c'est bien pour préparer une échéance continentale qui approche à grand pas. « Dans l'utilisation, c'est vrai qu'il est plutôt polyvalent, c'est un milieu offensif qui peut être axial voir sur un côté aussi. Aujourd'hui, il est surtout performant dans la phase offensive même s'il a fait des progrès défensivement. Son utilisation du ballon dans la zone de vérité est très intéressante. »

En équipe de France, le milieu de terrain ou l'attaque pour Aouar ?


Ces propos, à l'image du visuel partagé par la Fédération française à l'annonce de la sélection, laissent présager une utilisation plus offensive du Lyonnais chez les Bleus. Milieu de terrain à l'OL, il est considéré comme attaquant par la FFF. Un lapsus qui pourrait être révélateur. S'il ne va pas forcément être titulaire à cause de la hiérarchie déjà bien établie chez les Bleus, Houssem Aouar a une vraie carte à jouer dans un rôle de joker. Dans l'axe ou sur un côté, au milieu ou en attaque.

Avec ses dribbles et ses projections vers l'avant, le natif de Lyon a les qualités pour dynamiter le jeu français et faire mal à l'adversaire. Dans le 3-4-3 expérimental aligné par Didier Deschamps depuis quelques mois, on peut facilement l'imaginer dans un rôle de numéro 10 pour prendre le relais d'un Antoine Griezmann toujours autant en difficulté du côté de Barcelone. Plus bas, son utilisation est aussi possible au milieu de terrain où N'Golo Kanté pourrait couvrir ses arrières. En cas de retour au 4-2-3-1, l'international espoirs pourrait occuper plusieurs postes, de l'entre-jeu jusqu'aux ailes. Une très bonne nouvelle pour l'équipe de France qui a là un couteau-suisse dont il n'y a qu'à aiguiser la lame.

Villas-Boas : "Aouar nous a mis en difficulté"

 

 


>