France-Algérie, une ouverture pour 2020 ?

Instagram faf_algeria

Fraîchement sacrés champions d’Afrique, les Algériens se verraient bien défier les champions du monde tricolores. Djamel Belmadi, le sélectionneur des Verts, ne s’en est pas caché dernièrement en conférence de presse. "On peut largement l'envisager. Ce serait un match de prestige, avec une équipe doublement championne du monde. C'est déjà ça que je regarde, l'aspect sportif. Et puis cette confrontation avec l'équipe de France est lourde d'histoires. Ce serait donc très intéressant de jouer ce match. Voyons quand nous pouvons organiser ça..."

Depuis qu’il a repris les rênes de la FFF, Noël Le Graët n’a de cesse d’appeler une telle rencontre de ses vœux. "Je trouve anormal que deux pays amis ne puissent pas se rencontrer", martelait-il encore cet été. Avant d’évoquer de nouveau le sujet, cette semaine, sur les ondes de France Info. "J’ai annoncé à plusieurs reprises vouloir organiser ce match avant la fin de mon mandat en 2020 mais le projet n’avance pas, avoue le dirigeant breton. Je veux que le match se tienne là-bas, car la France a déjà accueilli l’Algérie en 2001, mais nous n’avons jamais obtenu les autorisations en termes de sécurité. On a l’impression que c’est le seul pays où l’équipe de France ne peut pas jouer."

Le 6 octobre 2001, le match amical entre les Bleus et les Fennecs n’avait pu aboutir, interrompu à l’entame du dernier quart d’heure par des supporters excités alors que les Zinedine Zidane et consorts menaient 4-1. Non sans un but signé Djamel Belmadi côté algérien. 18 ans se sont écoulés et la nouvelle génération tricolore relèverait volontiers le challenge des récents lauréats de la CAN. "On n'en a pas parlé entre nous, les joueurs, mais si le président (Le Graët) est pour, alors pourquoi pas, dixit Raphaël Varane ce dimanche à Clairefontaine. Nous, on est prêt ! On jouera ce genre de matches avec plaisir."une