Espoirs : Avant l'Euro et les JO, les Bleuets ont besoin de mûrir

Panoramic

La cascade de blessures dont est victime l'équipe de France A a permis à plusieurs habitués de la génération Espoirs de monter d'un cran pour ce rassemblement de septembre.

Exit les Benoît Badiashile, Eduardo Camavinga, Adrien Truffert et William Saliba, partis chez les grands. Et bonjour aux novices, Elye Wahi (Montpellier, 19 ans), Bafodé Diakité (Lille, 21 ans) et Tanguy Kouassi (Séville, 20 ans), sans aucune sélection avec les moins de 21 ans dirigés par Sylvain Ripoll.

Voir les plus talentueux gravir les échelons, "c'est aussi la vocation de cette équipe", souligne le technicien breton. "Cela fait partie de notre travail de reconstruire toutes ces petites choses". Après avoir validé en juin leur billet pour l'Euro Espoirs 2023 (9 juin-2 juillet), prévu en Roumanie et en Géorgie, les Bleuets entrent "dans une nouvelle phase, de préparation", explique Ripoll. "On sera probablement confrontés à d'autres problématiques avec des adversaires qui figureront à l'Euro et qui ont survolé leur groupe de qualification."

 

14 joueurs nés en 2001 ou après

 

L'Allemagne, en effet, a remporté deux des trois dernières éditions du Championnat d'Europe des moins de 21 ans. Quant à la Belgique, reçue lundi à Valenciennes et "dont on nous vante les mérites" selon Ripoll, elle est aussi candidate à un beau parcours dans l'épreuve. 

Le renouvellement permet même de voir plus loin. Car avec 14 des 23 joueurs de l'effectif nés après le 1er janvier 2001, critère de sélection pour les Jeux de Paris-2024 - avec la possibilité d'ajouter trois joueurs nés plus tôt -, une base se dessine pour l'avenir. 

Parmi les plus jeunes talents, les défenseurs lyonnais Castello Lukeba (19 ans) et Malo Gusto (19 ans) semblent armés pour devenir des cadres. Idem, au milieu, pour Rayan Cherki (Lyon, 19 ans) et Khéphren Thuram (Nice, 21 ans), déjà décisifs la saison passée dans l'équipe Espoirs. Et en attaque, Arnaud Kalimuendo (né en 2002) et le benjamin Mohamed-Ali Cho (2004), néanmoins forfait sur blessure ces derniers jours, assurent un bel avenir à cette sélection en quête d'un titre européen depuis l'édition 1988.

En attendant, la génération "2000", qualifiée pour l'Euro-2023, est bien en place dans le groupe Espoirs, emmenée par Maxence Caqueret, Amine Gouiri et Enzo Le Fée, dans la forme de sa vie avec le FC Lorient, troisième de Ligue 1.


>