Bleus, objectif Mondial: Mbappé sur tous les fronts, Pavard en difficulté

Panoramic

Mbappé surnage 

Même si le Paris SG, déjà champion, n'a plus rien à jouer, Kylian Mbappé tient à continuer d'écrire sa légende personnelle. Il est dans les temps pour devenir le premier joueur de Ligue 1 à terminer la saison en étant à la fois le meilleur buteur et le meilleur passeur du championnat. "J'ai toujours dit que si on pouvait faire les deux, il ne fallait pas se priver", a reconnu l'attaquant, vendredi à Strasbourg (3-3), où il a été gourmand. Avec deux buts et une passe décisive, pour Achraf Hakimi, le Bondynois a brillé sur tous les tableaux. "Il ne me surprend plus. J'espère qu'il sera le meilleur buteur", a glissé son entraîneur Mauricio Pochettino. "Kyky", en tête du classement des buteurs (24) et des passeurs (15) à trois journées de la fin, s'apprête à terminer 2021-2022 à grandes foulées, avant de régler la question brûlante de son avenir, son contrat avec le PSG expirant le 30 juin.

Griezmann à l'arrêt 

En Espagne, alors que Karim Benzema a offert samedi son 35e titre de champion d'Espagne au Real Madrid en jouant à peine 30 minutes lors de la victoire 4-0 contre l'Espanyol (suffisant toutefois pour marquer), le week-end a été plus mitigé pour Antoine Griezmann. L'Atlético Madrid a été défait 2-0 par l'Athletic Bilbao à San Mamés, mettant ainsi en péril sa qualification pour la prochaine Ligue des champions. "Griezmann a joué collé à la ligne de touche sur l'aile gauche, et on l'a à peine vu", a regretté le quotidien sportif madrilène As, samedi soir.

Toujours étincelant en Bleu, le "Petit Prince" aux 104 sélections l'est beaucoup moins avec l'Atlético: trois petits buts en 22 matches de Liga cette saison, huit toutes compétitions confondues… Griezmann est à l'image de l'Atlético: à l'arrêt. La preuve, les champions d'Espagne 2021 n'ont réussi à marquer que sur un seul de leurs six derniers matches, contre l'Espanyol (2-1)...

 Bilbao plonge l'Atlético Madrid dans le doute :

Pavard, le paradoxe 

Comme son équipe du Bayern, Benjamin Pavard a coulé samedi en Bundesliga contre Mayence (3-1), et se retrouve dans les médias allemands avec les pires notes et commentaires possibles lundi matin. "Incapable de suivre le rythme de Mayence. Négligent sur le premier but (adverse), trop lent dans les duels" (Abenzeitung, quotidien de Munich). "Point faible décisif impliqué dans toutes les actions importantes" de Mayence (site Sport.de). Le champion du monde, depuis son arrivée au Bayern en 2019, se trouve dans une situation paradoxale. 

Titulaire indiscutable sur le flanc droit de la défense de l'un des plus grands clubs d'Europe, il n'a jamais fait taire les critiques sur son niveau supposé trop faible, et notamment son manque de talent offensif, dans une équipe où les latéraux ont historiquement toujours été des fers de lance de l'attaque (Lahm, Alaba, Davies…). En 80 matches de Bundesliga avec Munich, Pavard a marqué quatre buts et délivré seulement 6 passes décisives. A comparer avec les trois buts et 26 passes décisives en 70 matches de Joshua Kimmich lorsqu'il occupait le flanc droit de la défense, avant l'arrivée du Français.

 


>