Bleuets : Gignac et Thauvin visent la médaille


C'est ce jeudi, face au Mexique (10 heures, heure française) que va débuter le tournoi de football masculin lors des Jeux Olympiques de Tokyo pour la France. La sélection dirigée par Sylvain Ripoll dispose dans son groupe d'éléments d'expérience tels qu'André-Pierre Gignac, Florian Thauvin et Téji Savanier, sans oublier Paul Bernardoni. Avant le match face au Mexique, les deux premiers se sont confiés dans les colonnes de l'Equipe, désireux d'obtenir la médaille dans le tournoi.

Le désir de la médaille, Savanier comparé à Zidane


Convaincu de la qualité du groupe de joueurs malgré les difficultés vécues par Ripoll pour composer la liste, l'attaquant des Tigres a mis en exergue le talent de Savanier, par exemple. "Après être sortis contre la Corée (victoire 1-2 en préparation, ndlr), on regardait avec Flo ses transversales, sa qualité de passe incroyable. Sans mentir, c'est Zizou. C'est un truc de fou, pied droit, pied gauche. On ne va pas aller dans l'excès de confiance mais il y a ce qu'il faut pour réussir", a jugé Gignac, avant de continuer sur le plan plus collectif : "J'ai déjà entendu quelques jeunes dire 'les gars, il faut aller chercher la médaille.' Ça prouve le niveau d'exigence qu'ils ont envers eux-mêmes et envers le groupe. On a vraiment envie d'aller la chercher. Ce serait le top d'aider la France à être dans les pays les plus médaillés."


Florian Thauvin, vainqueur de deux coupes du monde (des moins de 20 ans en 2013, puis celle de 2018 avec les Bleus en Russie, ndlr) espère que l'aventure humaine sera au rendez-vous à Tokyo. "Quand je discute avec des gens dans la rue, on ne parle pas de mes buts en L1. On me demande de parler des Coupes du monde. Et si on fait un beau parcours aux JO, c'est ce qu'on me demandera : comment c'était les Jeux, raconte-moi votre histoire... Il faut comprendre qu'on ne retient que ça."

>