Bleues : Le Graët estime que la conférence de Diacre a été "exemplaire"

Corinne Diacre, la sélectionneuse de l'équipe de France, a dévoilé, plus tôt ce jeudi, sa liste pour les rencontres contre l'Autriche et le Kazakhstan, dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2022. Dans un climat tendu après les propos tenus par Amandine Henry.


Pour rappel, la joueuse de l'OL, qui n'avait pas été retenue lors du dernier rassemblement des Bleues en octobre, avait critiqué la gestion de Diacre, dans un entretien accordé au Canal Football Club. La sélectionneuse des Bleues a convoqué Henry pour les rencontres contre l'Autriche et le Kazakhstan et a émis son avis sur le thème : "Amandine fait partie de la liste des 23. J'espère qu'elle sera concentrée comme les autres (...) J'ai entendu les déclarations critiques de ces derniers temps mais le moment n'est pas venu de régler ce problème. On le fera les yeux dans les yeux, mais dans aucun cas, je n'utiliserai les médias pour le faire. (...) Il est inacceptable de donner en spectacle des querelles de personnes", a-t-elle assuré en conférence de presse.

"La paix, on peut la faire", estime Le Graët


Le président de la FFF, Noël Le Graët, est revenu sur le sujet, dans un entretien accordé à L'Equipe, se montrant satisfait des propos de Diacre. "Je l'ai trouvée très à l'aise et souriante, pleine de bon sens. Elle me paraît très bien dans sa peau", a-t-il commenté, assurant qu'il allait prendre le dossier en mains. "On est la troisième équipe au classement FIFA. La paix, on peut la faire. Ce sont des filles intelligentes. Corinne montre qu'elle prend le recul nécessaire pour diriger une équipe", a déclaré le président.

Sondé sur une possible non qualification directe pour l'Euro et une remise en cause du poste de Diacre si cela devait être le cas, il a répondu : "Sa conférence de presse a été exemplaire. J'en resterai là."