Bleues : Diacre sait à quoi s'attendre avec le pays de Galles



Ce mardi (21h10), à Guingamp, l'équipe de France féminine a l'occasion de faire un nouveau pas en direction de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande. En effet, au Roudourou, les Bleues, actuellement en tête du groupe I (15 points en cinq matchs), affrontent le pays de Galles (2eme, 13 points), qui semble être son principal concurrent. En cas de succès, les joueuses de Corinne Diacre pourraient mettre les Galloises et les Slovènes à cinq unités au classement, alors qu'il restera ensuite quatre matchs. « Les filles sont concentrées, elles savent ce qu'elles ont à faire. Elles savent compter et regardent le classement. Elles savent pertinemment que si on veut garder cette première place il faut battre le pays de Galles demain (mardi). Ce sera un match beaucoup plus ouvert que contre nos derniers adversaires (le Kazakhstan notamment) », a expliqué dans un premier temps la sélectionneuse française, ce lundi.


« Là, ce sera un peu plus équilibré »


« C'est une équipe qui joue au football, avec une défense classique à quatre derrière, des atouts offensifs. C'est une équipe qui ne ferme pas le jeu, qui essaye de construire avec un jeu orienté vers l'avant très rapide. Je pense que ça va donner lieu à de belles actions de part et d'autre. Sur le dernier match, on ne peut pas parler de transition, on a eu presque 80 % de possession de balle. Là, ce sera un peu plus équilibré, on va pouvoir jouer au football, a par la suite confié Diacre, en conférence de presse. Quand on joue une défense en bloc bas en permanence et qui à chaque récupération du ballon met un long ballon devant, qui ne s'embarrasse pas de construire, il faut trouver les clés pour contourner. Parfois on y arrive, parfois moins. » Aux Bleues de ne pas rater cette belle occasion de prendre une option sur la qualification.

>