Bleues - Diacre : "Je doute que l'on soit favorites demain"

Panoramic


Depuis 2012, et une défaite en demi-finales des JO à Londres contre le Japon (1-2), l'équipe de France n'a plus dépasser le stade des quarts de finale dans un tournoi majeur. Alors forcément, à la veille de défier les Pays-Bas, samedi dans le cadre du quart de finale de l'Euro 2022, ce plafond de verre a été évoqué en conférence de presse. Peu focalisée sur son cas personnel, alors que son contrat s'achèvera après la compétition, Corinne Diacre s'est ainsi confiée dans des propos retranscrits par L'Equipe. "On regarde vers l’avant. On a connaissance du passé, bien évidemment. Toutes les joueuses n’ont pas vécu les 10 dernières années (d'échec en quarts, ndlr)".

Renard : "C'est ensemble qu'on ira changer cette histoire"


La sélectionneuse nationale a reconnu avoir son onze en tête, sans le dévoiler, consciente par ailleurs du rapport de force à l'instant t . "De mon point de vue, on a un match de football à jouer demain. Elles sont tenantes du titre. S'il doit y avoir un favori, c'est plutôt elles. D'autant qu'on n'arrête pas de nous répéter qu'on n'arrive pas à passer les quarts de finale, donc je doute que l'on soit favorites demain", a-t-elle analysé. Mettant en avant la qualité de son groupe : "On a un collectif performant. Notre attaque a bien fonctionné en étant aidé par notre milieu de terrain ainsi que par notre assise défensive".


Wendie Renard,  la capitaine des Bleues, a  également confié son ressenti. Avec l'ambition d'enfin passer ce fameux cap des quarts de finale. "Mentalement, on peut avoir ça dans un coin de sa tête", a-t-elle indiqué, avant de continuer sur la recette à suivre : "C'est ensemble qu'on ira changer cette histoire. Il va falloir fournir énormément d'efforts, être concentrées de la première à la dernière minute. Il faut marquer, être efficaces dans les deux surfaces". Puis de synthétiser avant cette opposition attendue : "Le beau jeu c'est bien, l'efficacité c'est mieux".

>