Bleues : Diacre est satisfaite de l'ambiance

Convoquées dans un premier temps pour la deuxième édition du Tournoi de France, les Bleues ne vont finalement jouer que deux matchs face à la Suisse, le Tournoi ayant été annulé à cause du forfait de la Norvège et de l'Islande. En conférence de presse, la sélectionneuse Corinne Diacre est revenue sur cette annulation : « Il a fallu s'adapter, c'est la première chose. Après l'annonce de l'annulation du tournoi mais avec quand même deux matches à jouer, j'ai souhaité garder les filles sur le même temps de rassemblement pour pouvoir travailler différemment ».

Et elle a eu raison de le faire puisque tout s'est bien passé : « On a bien travaillé, l'ambiance est bonne. L'amalgame entre les anciennes et les nouvelles est très bon. Il y a eu beaucoup d'écoute, d'échanges. J'espère que tout ce travail va se traduire demain sur le terrain ». Samedi, les Bleues jouent leur première rencontre face à la Suisse. Pour l'instant, Corinne Diacre n'a pas encore établi de onze. « J'ai 24 joueuses à ma disposition. Je n'ai que l'embarras du choix. Il y a eu des choses très intéressantes sur le terrain. Maintenant, j'ai un problème de riche. Pour demain, je vous avoue que c'est compliqué de sortir un onze », a-t-elle affirmée.


L'occasion de discuter


Ce n'est un secret pour personne, il existe quelques tensions au sein de l'équipe de France féminine de football. Et cette semaine de préparation a été l'occasion de calmer un peu la situation. Surtout avec l'arrivée des jeunes, qui ont découvert Clairefontaine pour la première fois : « Je peux vous assurer qu'elles sont très contentes d'être là. L'équipe de France, même elles le disent, c'est le plus haut niveau. On est dans des conditions optimales. Le centre de Clairefontaine s'est mis aux petits soins pour nous. Elles sont très contentes d'être là, elles mangent foot, elles vivent foot, elles sont curieuses aussi. C'est ce qui change avec les anciennes, qui ont l'habitude d'être là, elles ne sont pas rassasiées. Elles posent beaucoup de questions. Ça crée une émulation et c'est plutôt positif ». En bref, « toutes les joueuses vont bien » d'après la sélectionneuse. Cette bonne forme devrait donc se retrouver sur le terrain samedi, au stade Saint-Symphorien à Metz. Le coup d'envoi est prévu à 21h10.

>