Mahé ne dirait pas non au PSG



A partir de 15h15, Kentin Mahé sera sur le pont à Cologne avec Veszprem pour tenter de décrocher, aux dépens de Vive Kielce, une qualification pour la finale de la Ligue des Champions. Avant ce rendez-vous de gala, le demi-centre a répondu aux questions de la presse et évoqué la suite de sa carrière. Sous contrat avec son club jusqu’en 2023, l’international français n’est pas encore fixé sur la suite ou non de son aventure avec le géant du handball hongrois après cette année pré-JO 2024 et se prend à imaginer un retour en France. « Veszprem n'est pas encore apte à me dire si on continue ou pas. J'ai un peu de contacts en France », admet le protagoniste dans des propos rapportés par L’Equipe.

Mahé, une carrière professionnelle loin de la France


Jouer dans son pays serait une grande nouveauté pour Mahé, qui n’a plus pratiqué le handball dans l’Hexagone depuis son passage à Nice (1999-2000) quant il n'était pas encore pro. Il a été formé en Dormagen, club où son père Pascal a terminé sa carrière avant d’en devenir formateur, et a passé l’essentiel de sa carrière en Allemagne avant de rejoindre Veszprem en 2018. Interrogé sur un éventuel futur club français où il voudrait donner suite à sa carrière à partir de 2023, le joueur de 31 ans écarte la piste Montpellier où a signé en avril le demi-centre slovène Stas Skube pour trois saisons. Mais il ouvre la porte au PSG où évoluent plusieurs de ses coéquipiers en sélection. Un choix qui permettait au natif de Paris de garder de grandes ambitions sportives. « Le PSG ? Ça pourrait être le bon moment dans ma carrière de tourner la page de l'étranger, de venir en France, de découvrir la Ligue. La vie française aussi pour mes enfants. Mais il n'y a rien de concret », a-t-il bouclé.

>