Nancy : Saliou Ciss, dans tous les bons coups

A Nancy, on s'en frotte les mains. Recruté par Angers en 2017-18, où il ne s'est jamais imposé sous les ordres de Stéphane Moulin, et après deux prêts successifs à Valenciennes, son ancien club, Saliou Ciss a choisi l'ASNL l'été dernier pour poursuivre sa carrière. Un choix payant pour les deux parties vu le très bon début de saison du latéral gauche sénégalais, passé par le célèbre institut Diambars durant ses jeunes années. En effet, en 18 matchs de Ligue 2 cette saison, le natif de Dakar a pour le moment inscrit six buts et a délivré une passe décisive.

Les Sénégalais sous le charme de Nancy


Rapidement, Ciss s'est imposé au sein de sa nouvelle formation, qui le convoitait depuis quelque temps maintenant, comme un des meilleurs éléments cette saison. « Nancy me suivait depuis deux ans. Ça me donnait envie de jouer ici, a notamment expliqué l'intéressé auprès de France Bleu Meurthe-et-Moselle, en début de saison. Il y avait des amis qui étaient au club aussi comme Alfred N'Diaye, Salif Sané ou Modou Diagne. Souvent, quand on est ensemble en sélection, on parle entre nous des clubs, ça m'a encore plus donné envie de venir. » Un passé dont le club lorrain, proche d'un rachat par la galaxie Manchester City, a ainsi parfaitement profité.

Ciss veut désormais durer


Sous contrat encore deux ans à l'issue de la saison avec l'ASNL, Ciss aimerait désormais se poser. « Ma famille et moi, on se sent super-bien à Nancy. Je veux m’inscrire dans la durée ici. C’est un peu difficile financièrement en ce moment mais l’ASNL est un club avec de l’ambition et du potentiel », a dernièrement reconnu le numéro 23 à l'Est Républicain. Actuellement blessé et hors du groupe pour la réception ce vendredi de l'AC Ajaccio au Stade Marcel-Picot, Ciss devrait manquer un second match de suite en Ligue 2. A moins, que la pandémie de coronavirus n'entraîne l'arrêt momentanée du championnat dans la matinée.