Nancy : Quel avenir après le rachat par Manchester City ?

Nancy s'apprête à changer de pavillon. Actuellement propriété de Jacques Rousselot, l'ASNL devrait en effet être racheté dans les prochaines semaines par le City Football Group, un fonds souverain qui provient d'Abu Dhabi et qui gère déjà plusieurs clubs dans le monde entier, tels que Manchester City (Angleterre), New York City FC (Etats-Unis), Gérone (Espagne), Melbourne FC (Australie) ou encore Yokohama F. Marinos (Japon). D'après L'Equipe, Brian Marwood, le directeur exécutif  de la société, et ses collaborateurs devraient débourser entre 12 et 18 millions d'euros pour ce rachat. En quête d'un club sur le territoire français, le groupe des Emirats arabes unis, qui a notamment étudié les pistes menants à Orléans, Troyes et Le Mans, a donc tranché en faveur d'un des clubs les plus historiques de l'Hexagone.

« C'est un engagement sur du long terme »


« En termes de structures, d'histoire et de possibilités de développement, Nancy rassemblait tous les critères », confiait dernièrement un proche du groupe au quotidien sportif français. « Le City Football Group n'est pas venu à Nancy pour faire un coup. C'est un engagement sur du long terme, a d'ailleurs tenu à rassurer le fonds souverain. Comme avec nos autres clubs, le groupe installera une identité de jeu très claire. » Interrogé sur le sujet par l'Est Républicain, Aliou Ciss, un des joueurs du club, ne semblait pas se soucier plus que cela de ce changement. « C’est peut-être plus perturbant pour les plus jeunes du vestiaire mais, de mon côté, le sujet ne me préoccupe pas, expliquait récemment le latéral gauche sénégalais. Au fil de ma carrière, j’ai appris à me concentrer uniquement sur le terrain. Chacun son job. »

Nancy intègre la galaxie Manchester City


Il semble donc désormais acquis que Nancy vit ses derniers jours sous pavillon français, avant d'intégrer la galaxie de Manchester City et de changer ainsi d'envergure mais aussi de projet. Pour autant, Rousselot, qui va assurer une période de transition, a demandé des garanties et le groupe d'Abu Dhabi a promis une certaine stabilité financière pour avoir « aucun souci devant la DNCG. » Cet été, l'ASNL devrait donc voir arriver des joueurs provenants des clubs du City Football Group, et peut-être même des jeunes prometteurs du centre de formation des Citizens. Un changement important pour Nancy qui va désormais devoir bien gérer cette périlleuse transition.