Ligue 2 : Bilan et état des lieux de la course à la montée

Depuis quelques jours maintenant, le monde du sport est dans le flou. A cause de la pandémie de coronavirus qui touche les pays, les différents championnats sont petit à petit impactés et leur poursuite s'écrit pour le moment en pointillé. Ainsi, en Ligue 2, alors que la lutte pour la montée dans l'élite du football français faisait rage, personne ne sait vraiment de quoi la fin de saison sera faite. Pour l'heure, alors que le championnat est en pause, Lorient (54 points) et Lens (53 points), qui ont tout les deux récemment connu des trous d'air, occupent les deux premières places, synonymes normalement de montée direct en Ligue 1.

Un trio dans l'attente


Derrière ce duo, on retrouve trois formations à seulement quelques points. En effet, alors que les Merlus et les Sang et Or ne dominent plus outrageusement le championnat, l'AC Ajaccio (52 points), Troyes (51 points) et Clermont (50 points) sont revenus à quelques longueurs au fil des journées. A tel point, que si on connait plus ou moins le top 5 de la Ligue 2 cette saison, l'ordre restait encore bien incertain avant l'interruption, à cause notamment de la mauvaise série lorientaise (quatre défaites lors des cinq derniers matchs). Cette situation inattendue va donc rebattre les cartes ou en tout cas modifier la donne, alors que les dix dernières journées ne seront peut-être pas disputées.

Une Ligue 1 à 22 clubs en 2020-21 ?


Alors que le club rêvait d'un retour en Ligue 1, Le Havre (6eme) suit derrière avec six longueurs de retard sur Clermont et semblait donc un peu décroché pour la lutte à la montée. L'Europe étant grandement touchée, certains scénarios commencent à prendre forme dans d'autres pays. Ainsi, en Angleterre et en Espagne, l'idée de faire monter les deux premiers, donc Lens et Lorient en France, malgré tout et sans relégation pourrait être une solution jugée équitable. De ce fait, la Ligue 1 pourrait bien se disputer à 22 clubs la saison prochaine. La Premier League et la Liga sont de leur côté en train d'étudier cette possibilité. En revanche, pour Ajaccio, Troyes et Clermont, l'ambition de monter pourrait être brutalement freinée.