L2 (J15) : Lorient renverse Châteauroux, Chambly écrase Troyes

La trêve internationale n’a pas ralenti Lorient. Les Merlus semblaient pourtant bien mal partis à Châteauroux quand Grange a débloqué les débats d’une belle frappe du pied droit des 20 mètres (39eme). Mais les hommes de Christophe Pelissier ont prouvé qu’ils avaient de la ressource en renversant la vapeur. En 5 minutes chrono. Wissa a d’abord signé un doublé sur une frappe précise (57eme) et une tête imparable (60eme), inscrivant alors 8 des 15 réalisations du club breton. Puis le chef d’œuvre d’Abergel est survenu avec une frappe terrible des 25 mètres venant se loger dans la lucarne gauche (62eme). Avant Lens-Sochaux (samedi à 15h00), Lorient en profite pour prendre la tête avec deux points d’avance sur les Artésiens qui ont pleuré la disparition de Daniel Leclercq, vendredi.

L'AC Ajaccio cale, Troyes écrabouillé


De son côté, l’AC Ajaccio a raté le coche à domicile. Déjà accroché à Guingamp (1-1) lors de la dernière journée avant d’être sorti par Saint-Flour en Coupe de France (1-3), les Corses se sont emparés durant quelques minutes de la tête du classement avant de déchanter. Grbic (53eme) a répondu à Choplin (32eme) pour Clermont (1-1). Un score nul dont n’a pas profité Troyes. Pour la première fois depuis 2005, l’ESTAC a en effet subi l’affront d’encaisser quatre buts à la maison ! Les joueurs de l’Aube sont tombés devant Chambly (0-4) qui n’avait plus gagné depuis le 2 septembre. David, Eickmayer, Hriti et un coup franc de Soubervie ont fait chavirer les supporters du promu qui ont vu Marvin Martin évoluer quelques minutes. Chambly se retrouve 16eme.

Le Paris FC sort de la zone rouge


Quant au Paris FC, l’embellie se confirme. Vainqueur à Orléans (1-0) à il y a deux semaines puis tombeur d’Amnéville en Coupe (2-0), le club parisien a pris la mesure d’Auxerre (2-0). Armand a d’abord concrétisé une splendide remontée de balle de Diaby Fadiga, parti du camp parisien côté droit (59eme). Puis Kanté a doublé la marque de la tête en reprenant un corner frappé sortant par Ménez, auteur de sa troisième passe décisive de la saison (64eme). Classé 17eme, le PFC sort de la zone rouge pour la première fois de l’exercice 2019-20. Enfin, si Valenciennes (1-0 à Orléans) et Niort (2-1 contre Rodez) l’ont emporté, Caen aurait dû faire de même. Auteur d’un magnifique triplé, Deminguet avait octroyé deux buts d’avance aux Normands. Mais les troupes de Pascal Dupraz, dont on imagine le désarroi, ont craqué en quatre minutes sur des réalisations de Créhin (74eme sur penalty) et Kanté (79eme).