Florian Sotoca, retrouvailles grenobloises

« Grenoble est une équipe qui n'est pas évidente à jouer. A nous d'être efficace devant le but pour ouvrir le match », voilà comment Florian Sotoca a présenté en conférence de presse la rencontre qui attend Lens ce lundi soir. L'attaquant nordiste sait qu'il aura un rôle important à jouer dans ce match de la 24eme journée de Ligue 2. Surtout, il connaît bien cet adversaire pour y avoir passé les trois dernières saisons. Si le natif de Narbonne est un joueur important des Sang et Or depuis la rentrée, c'est en portant le maillot du GF38 qu'il a passé plus de la moitié de sa carrière professionnelle. Avec 5 buts et 4 passes décisives depuis le début de la saison, le meilleur joueur du mois de décembre pourrait presque faire oublier qu'il est arrivé chez les pros sur le tard. Sans être passé par un centre de formation, il s'est distingué à Martigues puis à Béziers pour signer à Montpellier en janvier 2015. En 18 mois dans l'élite, il n'a participé qu'à deux rencontres avec le MHSC. Pour mieux rebondir, l'attaquant a décidé en 2016 de retourner en CFA pour participer à « l'ambitieux projet » grenoblois. Une décision qui lui a permis de se révéler.



Le club isérois est parvenu à monter deux saisons d'affilée. Dans un rôle d'ailier au service du collectif, le droitier y a joué un rôle important. Ses buts mais aussi son investissement aussi bien offensif que défensif ont permis à Grenoble de retrouver la Ligue 2 pour la saison 2018-2019. Un exercice durant lequel Sotoca, repositionné dans l'axe par Philippe Hinschberger, va se révéler. Celui qui a été capitaine à plusieurs occasions l'an passé et notamment contre le RCL a dépassé les dix buts pour sa découverte de la deuxième division. Un apport qui a permis au promu de valider rapidement son maintien. Indéboulonnable, il n'a pas manqué la moindre minute des 37 premières journées de Ligue 2. L'occasion pour lui de marquer 12 buts et délivrer 5 passes décisives. Des statistiques qui ont tapé dans l’œil des prétendants à la montée. C'est finalement Lens qui a su le convaincre de quitter Grenoble. Au moment de son départ contre un million d'euros, le joueur qui est désormais lié avec les Sang et Or jusqu'en 2023 s'était confié sur son expérience grenobloise au Sport Dauphinois. « Ces trois années ont été magnifiques et je ne retiendrai que du positif de mon passage à Grenoble, ce n’était que du bonheur. On a passé trois années merveilleuses. » Des mots qui prouvent que le match qui l'attend ce lundi est vraiment à part.