Tour des Flandres : Au sprint, van der Poel a pris le meilleur sur Van Aert



24 ans après son père, Mathieu van der Poel ajoute son nom au palmarès du Tour des Flandres. Le champion des Pays-Bas, au prix d’un duel intense avec son meilleur ennemi Wout Van Aert à l’issue d’une course marquée par l’impressionnante chute de Julian Alaphilippe, a remporté son premier Monument du cyclisme, rejoignant ainsi son père mais également son grand-père, Raymond Poulidor, dans ce cercle si fermé. Avant le terrible enchaînement des monts flandriens qui caractérise les deux derniers tiers du parcours de 243km tracé entre Anvers et Audenarde, une échappée de six coureurs s’est formée après une vingtaine de kilomètres de course avec, notamment Danny van Poppel et Gregor Mühlberger en son sein. Un temps en « chasse-patate », le Belge Julien Vermote a tout tenté pour revenir mais a dû s’avouer vaincu. Une échappée qui a rapidement pris un avantage aux environs de huit minutes avant de voir la formation Deceuninck-Quick Step prendre les commandes du peloton pour ramener les fuyards à la raison. Une échappée dont le chemin n’a pas été un long fleuve tranquille puisque Gregor Mühlberger s’est mis seul à terre au moment de jeter sa musette, qui était prise dans son guidon.

Festival de chutes sur les routes flandriennes


A 111 kilomètres de l’arrivée, Wout Van Aert est également allé à terre mais, au prix d’un gros effort avec l’aide de ses coéquipiers, il a pu faire son retour sur un peloton qui a haussé le ton et fait fondre l’avance de l’échappée avant l’enchaînement Vieux Quaremont-Paterberg. Un groupe de tête qui a perdu Dimitri Peyskens à 58 kilomètres de l’arrivée. Le Belge est également allé à terre après avoir mal abordé un ralentisseur installé sur la chaussée. Irrémédiablement lâché alors que le peloton revenait fort, le coureur de la formation Bingoal a finalement préféré quitter la course. Le groupe de tête a finalement été repris par l’avant-garde de ce qu’il restait du peloton après la première ascension du Paterberg, ouvrant la porte à 53 derniers kilomètres débridés. Le final du Tour des Flandres a été lancé par Dylan van Baarle avec, à ses côtés, Romain Bardet qui découvrait l’épreuve pour sa dernière course sous les couleurs de l’équipe AG2R-La Mondiale. Une fois passées les pentes terribles du Koppenberg, Julian Alaphilippe a placé un démarrage pour rattraper Anthony Turgis, passé à l’attaque précédemment.

Alaphilippe a laissé passer sa chance, pas van der Poel


Un démarrage auquel Mathieu van der Poel a répondu dans un deuxième temps avant de répondre à une nouvelle attaque du champion du monde à l’orée des 40 derniers kilomètres. C’est alors que le coureur de l’équipe Deceuninck-Quick Step a commis une erreur, heurtant une moto et étant contraint à l’abandon alors qu’il était bien parti avec Wout Van Aert et Mathieu van der Poel. Le duo belgo-néerlandais s’est alors irrémédiablement détaché pour s’expliquer dans la dernière ligne droite moins d’une semaine après un échange salé par médias interposés à l’issue de Gand-Wevelgem. A 200m de la ligne, le coureur de l’équipe Alpecin-Fenix a lancé le sprint pour résister in extremis à son rival de la formation Jumbo-Visma et remporter à 25 ans le premier Monument de sa carrière. Derrière ce duo de choc, Alexander Kristoff a réglé le sprint de ce qu’il restait du peloton juste devant Anthony Turgis, qui prend donc la quatrième place. Un résultat qui est bien maigre consolation pour un clan français ambitieux avec la présence pour la première fois sur le Tour des Flandres de Julian Alaphilippe, qui a clairement laissé passer sa chance après une nouvelle erreur d’inattention. Pour Mathieu van der Poel, ce succès vient couronner un brillant début de carrière sur la route, dans la droite lignée de sa famille.

CYCLISME - UCI WORLD TOUR / TOUR DES FLANDRES
Classement final - Anvers-Audenarde (243km) - Dimanche 18 octobre 2020
1- Mathieu van der Poel (PBS/Alpecin-Fenix) en 5h43’22’’
2- Wout Van Aert (BEL/Jumbo-Visma) mt
3- Alexander Kristoff (NOR/UAE-Team Emirates) à 8’’
4- Anthony Turgis (FRA/Total Direct Energie) à 8’’
5- Yves Lampaert (BEL/Deceuninck-Quick Step) à 8’’
6- Dimitri Claeys (BEL/Cofidis) à 8’’
7- Oliver Naesen (BEL/AG2R-La Mondiale) à 8’’
8- Dylan van Baarle (PBS/Ineos Grenadiers) à 8’’
9- John Degenkolb (ALL/Lotto-Soudal) à 8’’
10- Tiesj Benoot (BEL/Sunweb) à 8’’
...