Tour de Pologne (E1) : Fabio Jakobsen dans un état grave

[EMBED url="https://video-streaming.orange.fr/sports-extreme/enorme-chute-a-l-arrivee-de-la-1ere-etape-du-tour-de-pologne-CNT000001seqx6.html"][/EMBED]

Les premières informations concernant le spectaculaire crash qui a eu lieu à l'arrivée de la première étape du Tour de Pologne arrivent de Katowice. Si Fabio Jakobsen a été déclaré vainqueur suite à la disqualification de Dylan Groenewegen, les nouvelles concernant son état de santé ne sont pas rassurantes. Après plus d'une heure de soin sur le bord de la route, le Néerlandais a été transporté à l'hôpital Ste Barbara de Sosnowiec. Il y a été immédiatement opéré pour de multiples traumatismes. Le docteur Barbara Jerschina, médecin sur le Tour de Pologne, a évoqué la gravité des blessures du coureur de Deceuninck Quick Step au micro du média Naszosie. « Il a subi des blessures très graves et sa vie est en danger. Le palais et les voies respiratoires supérieures ont été écrasés, mais on a réussi à l'intuber. Il est à l’hôpital, mais a perdu beaucoup de sang. Nous avons maintenu sa saturation, son rythme cardiaque et le cœur fonctionne bien. Il est vivant, il est avec nous et j’espère que nous allons gagner ce combat. »



TVP, le diffuseur polonais de l'épreuve a interrogé Tomasz Świerkot, le porte-parole de l'hôpital Ste Barbara, qui a annoncé les soins actuellement administrés au cycliste de 23 ans. « Le patient est opéré en chirurgie maxillo-faciale et orthopédique. Il respire mais ses blessures sont graves. Il faut attendre. »

« C'est un acte criminel »


D'autres cyclistes ont été transportés à l'hôpital pour des examens dont Marc Sarreau, deuxième de l'étape, qui a violemment chuté. Conscient, le coureur Français est allé passer des radios a annoncé la Groupama-FDJ, son équipe. Un commissaire de course, percuté par Fabio Jakobsen, a aussi été hospitalisé pour un traumatisme crânien avec perte de connaissance. Une dizaine de coureurs a été impliqué dans la chute survenue dans le sprint final de la première étape du Tour de Pologne. En tête, Dylan Groenewegen a tassé Fabio Jakobsen dans les barrières provoquant des chutes en série. Son comportement a été vivement condamné. Alors que l'UCI a disqualifié le Néerlandais et a demandé à la commission de discipline de prononcer les sanctions qui s'imposent, Patrick Lefevere, le patron de Deceuninck Quick Step, a annoncé sur Twitter la possibilité de porter plainte, qualifiant cet acte de « criminel ».



L'organisation de la course a aussi été pointé du doigt. L'arrivée de cette étape entre Chorzow et Katowice était considérée comme particulièrement dangereuse. Le sprint final se déroulait dans une longue ligne droite en faux plat descendant. Ce spectaculaire accident intervient un an jour pour jour après le décès de Bjorn Lambrecht sur les routes de ce même Tour de Pologne.