Sky annonce son départ

Reuters

C'est incontestablement une page de l'histoire de la discipline qui va se tourner... Sky a annoncé ce mercredi que l'équipe n'existera plus sous cette appellation au moment de débuter l'exercice 2020. Pour autant, la probabilité de voir le rouleau compresseur à pédales, qui truste les plus belles courses depuis huit ans, être explosé et les meilleurs coureurs éparpillés sous d'autres bannières est particulièrement réduite. Car il ne s'agit là que du départ d'un sponsor à la fin de l'année 2019, l'idée étant de trouver un nouveau partenaire commercial d'envergure pour reprendre le flambeau.

Et a priori, les offres ne devraient pas manquer pour une équipe impériale, qui a notamment mis la main sur six des sept dernières éditions du Tour de France, via Bradley Wiggins, Christopher Froome et le Gallois Geraint Thomas l'été dernier. Mais la Sky, depuis 2011, c'est aussi des grandes victoires sur Paris-Nice, le Tour de Romandie, Tirreno-Adriatico, le Tour d'Espagne, le Tour d'Italie, Liège-Bastogne-Liège ou Milan-San Remo. Le successeur de Sky devrait donc avoir de jolis succès assurés comme retour sur investissement, ce qui ne manquera pas de motiver les prétendants, et qu'importe s'il faut composer avec les soupçons et la méfiance de l'opinion publique quant aux méthodes permettant aux coureurs de lever les bras si souvent.

A la manière du train de l'US Postal, devenu par la suite celui de la Discovery Channel, team Sky disparaîtra donc dans les mois à venir. Mais pour la saison 2019, il faudra encore compter sur les Britanniques pour rafler le maximum de titres, à commencer par le Tour de France.