Piste : Quatre médailles européennes pour les Bleus, dont deux en or pour Thomas

Panoramic


On le pressentait déjà depuis la mi-journée aux championnats d'Europe et la présence des deux équipes masculines en finale de la poursuite et du sprint, ainsi que des deux escouades féminines dans les petites finales des mêmes disciplines : vendredi a été une grande réussite pour les Bleus à Munich, avec une médaille dans chaque métal pour les collectifs tricolores. Le point culminant aura été l'or sur la poursuite, face au Danemark. Le petit retard initial était du "bluff", comme le juge Quentin Lafargue (sur France 4) : "Ils sont partis plus vite que d'habitude, mais j'étais sûr que ça couinerait." "C'était tendu et stressant, mais on n'a jamais rien lâché, on s'est accrochés et on est allés la chercher vraiment loin, confirme Valentin Tabellion. On ne s'est pas affolés, on savait, on a juste écrasé les pédales."

Thomas Denis a tenu à souligner l'apport de Lafargue, qui disputait sa première compétition avec ce collectif : "C'est top pour l'avenir, ça encourage tout notre travail." Benjamin Thomas, habitué de la route, était l'habituel dernier larron, alors que Thomas Boudat (lui aussi coureur sur route) n'a lui pas participé à la finale. Un Benjamin Thomas plus que royal, puisqu'il a enchaîné avec l'or en individuel sur la course aux points : "C'était un vrai marathon, que d'émotion par équipes... Puis je me suis fait plaisir sur la course à points. Je rejoins mon équipe sur route pour la Polynormande dimanche, là je prends deux médailles d'or en deux courses, je ne pouvais pas demander mieux !"

Les sprinteurs (Sébastien Vigier, Timmy Gillion, Rayan Helal), eux, n'ont rien pu faire face aux ogres néerlandais et terminent donc en argent. La poursuite féminine (Victoire Berteau, Valentine Fortin, Clara Copponi, Marion Borras), de son côté, a récupéré le bronze contre la Grande-Bretagne. Seules les sprinteuses (Taky Marie-Divine Kouamé, Mathilde Gros, Julie Michaux) ont malheureusement perdu leur duel pour le bronze devant la Pologne.

>