EF Education-EasyPost : Valgren risque de se faire poser une prothèse de hanche

panoramic


A l’inverse du lauréat Jonas Vingegaard et des autres coureurs danois du peloton, Michael Valgren n’a pas eu la chance de vivre, dans son pays, la grande fête qu’a été le Grand Départ du Tour de France. Le coureur de l'équipe EF Education-Easypost n’est pas remis d’une très lourde chute qu’il a subie en juin dernier lors de la quatrième étape de la Route d’Occitanie. Victime de déchirures de ligaments d'un genou et du ménisque, d’une luxation d'une hanche et d’une fracture du bassin, le trentenaire a subi plusieurs opérations et les malheurs ne vont peut-être pas s’arrêter là pour lui. Lors d’une interview accordée à TV2 Sport, il révèle avoir passé plusieurs radiographies dont les résultats indiquent qu'il serait touché par une nécrose à la hanche touchée. Il va toutefois falloir attendre pour que ce diagnostic soit confirmé ou non.

Un nouveau point sera fait dans six semaines


« Vous ne pouvez pas encore le voir, mais il (le médecin) a dit que ça y ressemblait. Vous ne pouvez le voir qu'après trois à six mois. Cela signifie qu'il y a un point mort sur l'os. Si c'est le cas, vous aurez besoin d'une hanche artificielle à un moment ou à un autre, explique Michael Valgren. Nous allons garder l'œil ouvert et vérifier à nouveau dans six semaines. Mais il y a un risque. Je pense qu'il y a 15 ou 20% des personnes qui reçoivent une hanche artificielle après avoir subi une opération du même type que la mienne. » Le champion du Danemark 2014 se retrouve dans l’inconnu quand il est lui est demandé s’il pourrait courir avec une prothèse de hanche. « Je ne sais pas vraiment. Je pense que oui. Je préfère ne pas me concentrer dessus », lâche-t-il. Sur le plan sportif, Michael Valgren n’est pas encore en mesure de savoir quand il sera de retour dans le peloton.

>