Cyclisme : Bigham bat le record de l'heure

panoramic


Dan Bigham a réussi là où beaucoup ont échoué. Contrairement à Martin Toft Madsen, Mathias Norgaard, Claudio Imhof, Lionel Sanders et Alex Dowsett au cours des trois dernières années, l'ingénieur en charge de la performance de l’équipe Ineos Grenadiers est parvenu à battre le record de l’heure reconnu par l’Union Cycliste Internationale (UCI). Alors que Victor Campenaerts avait pu parcourir la distance de 55,089 kilomètres en 60 minutes sur la piste du vélodrome d’Aguascalientes le 16 avril 2019, c’est à Granges que le Britannique a tenté sa chance. Après avoir réussi 54,723km en octobre dernier sur la piste suisse, une performance qui n’a pas été reconnue par l’UCI pour le record du monde en raison d’une non-inscription dans le système de lutte contre le dopage de l’instance mondiale mais qui a effacé Bradley Wiggins des tablettes domestiques, Dan Bigham a suivi son plan à la lettre pour mettre une claque au précédent record.


Bigham est allé toujours plus vite


Calé sur un rythme d’un peu plus de seize secondes par tour de la piste de 250 mètres, le Britannique a dans un premier temps été en-deçà des temps de références établis par Victor Campenaerts. Après avoir eu une poignée de secondes de retard, Dan Bigham a commencé à haussé l’allure, descendant régulièrement sous les seize secondes au tour pour inverser la tendance dans ce que les coureurs de fond appellent le « negative split ». A partir de là, tout était en place pour voir le membre de l’équipe Ineos Grenadiers, cinq fois champion de Grande-Bretagne sur piste, battre assez nettement ce record. Après avoir bouclé son dernier tour, Dan Bigham a parcouru pas moins de 55,548 kilomètres en l’espace de 60 minutes, soit quasiment 500 mètres de plus que Victor Campenaerts en 2019. Si le Britannique a su placer la barre très haut, ce record attire les convoitises, avec notamment Filippo Ganna qui compte s’y attaquer dans les mois à venir.

>