Bardet arrête les frais

Icon Sport

Il y avait quelque chose pour le moins paradoxal à voir le 28 juillet dernier, jour de l’arrivée du dernier Tour de France, Romain Bardet monter sur le podium des Champs-Elysées afin d’y enfiler un maillot du meilleur grimpeur, arraché sur le tard, quand dans le même temps Julian Alaphilippe, porteur du maillot jaune durant quatorze jours, n’avait droit qu’à un simple accessit avec le Prix du super-combatif.

Bardet, lui, n’avait pas attendu ce dernier jour de course pour faire le constat de son cuisant échec sur cette Grande Boucle. Et avec la nécessaire introspection que lui impose cette saison construite autour du rendez-vous de juillet, achevé à une anonyme quinzième place, lui le candidat déclaré à la victoire finale relégué à plus de trente minutes d’Egan Bernal, le vainqueur 2019.

"Décision réfléchie et constructive" (Lavenu)

Trois semaines plus tard, au cours desquelles Bardet se sera contenté de quelques apparitions en critérium, la décision est tombée ce vendredi: le protégé de Vincent Lavenu arrête les frais, après 55 jours de course vierges de toute victoire (*).

"Malgré la joie d’avoir conquis le maillot à pois de meilleur grimpeur du Tour de France, la saison 2019 n’a pas satisfait les objectifs que je m’étais fixés. Après quelques jours de réflexion personnelle et d’échanges avec la direction de l’équipe AG2R La Mondiale, il m’est apparu évident que j’avais besoin de me régénérer physiquement et mentalement pour revenir plus fort la saison prochaine. La compétition telle que je veux la pratiquer nécessite de la fraîcheur dans tous les domaines, s’explique l’Auvergnat dans un communiqué. Je vais profiter des prochaines semaines pour me reposer, tout en continuant à m’entretenir physiquement et à définir les contours d’une saison 2020 qui s’annonce d’ores et déjà très excitante." Sous le signe de la reconquête, forcément.

Vincent Lavenu est au soutien, bien évidemment. "Romain Bardet est la pierre angulaire de l’équipe depuis plusieurs saisons. Il met dans son métier une énergie et une détermination indiscutables, tient à rappeler le patron d’AG2R-La Mondiale. Le maillot à pois, obtenu durant le Tour de France avec conviction et avec le soutien de l’équipe dans un contexte sportif parfois difficile, souligne une fois encore toutes ses qualités de sportif et d’homme. Il a une fois encore assumé pleinement son rôle de leader. Après avoir consciencieusement analysé sa saison avec la direction sportive et médicale, il est apparu qu’il était nécessaire pour Romain de mettre un terme à son activité en compétition en 2019. C’est une décision réfléchie et constructive qui nous permettra de définir avec lui le profil de la saison 2020 et ses objectifs qui seront, comme toujours, élevés."
--------------------------------------------
(*) Bardet, 2e du Tour du Haut-Var, 5e de Paris-Nice, 9e de l’Amstel Gold Race ou encore 10e du Critérium du Dauphiné, aura signé en revanche 11 Top 10.