Alpecin-Fenix : Van der Poel peut regagner son domicile, deux coureurs doivent s'isoler

Alpecin-Fenix avait décidé de ne prendre aucun risque. Ce lundi, avant le départ de la deuxième étape de l'UAE Tour, la formation cycliste s'était retirée de l'épreuve, après un test positif au coronavirus chez l'un des membres de son staff technique, alors même que Mathieu van der Poel occupait la première place du classement général, à l'issue de la première étape. Ce lundi soir, l'équipe a publié un nouveau communiqué, concernant les suites de cette affaire pour l'ensemble des éléments qui avaient fait le déplacement aux Emirats arabes unis. Dans celui-ci, il est indiqué que la star néerlandaise peut rentrer chez elle en Europe, tout comme une grande partie des autres coureurs et membres du staff technique. Par conséquent, van der Poel pourra bel et bien répondre présent à l'occasion des classiques d'ouverture en Belgique, programmées dès ce week-end.


Quarantaine à durée indéterminée pour deux coureurs


En revanche, il est également précisé que deux autres coureurs appartenant à cette formation, à savoir Jonas Rickaert et Gianni Vermeersch, étaient contraints de s'isoler, dans la mesure où ils sont considérés comme étant des cas contacts à « haut risque ». Une quarantaine dans leur hôtel d'une durée indéterminée. Dans ce fameux communiqué, il est ainsi notamment indiqué : « Les coureurs Roy Jans, Jasper Philipsen, Kristian Sbaragli, Mathieu van der Poel et Louis Vervaeke, ainsi que trois membres du personnel, qui ont reçu un résultat négatif au test PCR dimanche et ne sont pas considérés comme des cas contacts à haut risque, peuvent rentrer chez eux, les tests supplémentaires effectués lundi soir à l'aéroport ayant tous été négatifs. Tous les autres, y compris ceux qui ont reçu un test PCR négatif mais qui sont considérés comme cas contact à haut risque, resteront en quarantaine à l'hôtel de l'équipe aussi longtemps que requis par les autorités sanitaires des Emirats arabes unis. Parmi eux se trouvent les coureurs Jonas Rickaert et Gianni Vermeersch, ainsi que les autres membres du personnel. L'équipe continuera à suivre strictement les protocoles et directives en matière de santé et de sécurité définis par l'UCI et les autorités locales. »

>